Huit mois après la crise politique, Germain Meba mesure son impact économique

255

« Sur 912 entreprises interrogées en fin 2017, 71,93% déclarent enregistrer une baisse de leur chiffre d’affaires de 25 à 50% au second semestre 2017… 82,77% des dirigeants de sociétés affirment que ce recul est lié aux tensions politiques…74,34% des chefs d’entreprises questionnés par les enquêteurs assurent faire face à une situation financière précaire », c’est en substance le rapport de l’enquête de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT).

Et la crise politique que traverse le Togo depuis août 2017 en est pour quelque chose. L’Opposition et le parti au pouvoir disent être engagés dans un sempiternel processus de dialogue. Donc la solution n’est pas pour demain visiblement.

Et Germain Meba de la CCIT de demander : « On nous répète que le secteur privé est le moteur du développement. En nous mettant dans cette situation, est-ce la meilleure façon de créer de l’emploi et de lutter contre la pauvreté ? La question est posée à l’opposition comme au pouvoir », avant de rappeler que l’on « ne pourra gouverner un pays avec un secteur privé en difficulté et dont l’économie est à terre ».

M E

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here