Hommage à un martyr tombé sous les balles des militaires

Il est tombé sous les balles des militaires hier au niveau d’Atikoumé. Eric Koumako, puisque c’est de lui qu’il s’agit, militant Ablodeviwo et martur de la démocratie togolaise, sera conduit à sa dernière demeure cet après-midi. Voici le dernier hommage que lui rend les Ablodeviwo !

VIBRANT HOMMAGE A ERIC KOUMAKO, PREMIER MILITANT ABLODEVIWO
MARTYR DE LA DEMOCRATIE TOGOLAISE
Par les ABLODEVIWO, Lomé le 18 octobre 2017

Les militants et sympathisants des ABLODEVIWO (LES ENFANTS DE LA LIBERTE) viennent de payer un lourd tribu pour leur contribution sans confusion, ni compromis, ni compromission au combat héroïque du peuple souverain togolais pour mettre une fin immédiate au régime héréditaire cinquantenaire togolais, au-delà des revendications sur le retour à la Constitution de 1992 et le droit de vote de la diaspora togolaise, en ajoutant les pressions diplomatiques contraignantes et les médiations fiables, discrètes et efficaces à la pression populaire à maintenir jusqu’à la victoire finale, comme les ABLODEVIWO l’ont soutenu dans leur « Mémorandum sur la volonté souveraine du peuple souverain togolais ».

En effet, parmi et en plus des victimes, officiellement reconnues par le ministre togolais de la sécurité, des violences exercées par les forces de l’ordre appuyés par les miliciens d’UNIR contre les paisibles manifestants des marches du 18 octobre 2017 sur toute l’étendue du territoire togolais, à côté de l’enfant de 11 ans, Jojo ZOUMEKE, atteint en plein cœur à Lomé-Bè-Kpota, comme le petit de Mango Abdoulaye YACOUBOU, par une balle des forces de l’ordre ou des miliciens d’UNIR, et à côté d’un militant PNP sauvagement tué à Agoe par les miliciens de UNIR, figure Eric KOUMAKO, un jeune et fervent militant d’une vingtaine d’année des ABLODEVIWO (LES ENFANTS DE LA LIBERTE), atteint à la tête sur la route de Lomé-Atikoumé par une balle blanche tirée par les militaires du Deuxième RI de Lomé-Adidogomé, avant de décéder quelques heures après.

En plus de l’hommage solennel que le Peuple Souverain togolais rend à ces derniers martyr de la démocratie togolaise, sacrifiés le 18 octobre 2017 sur l’autel du pouvoir héréditaire cinquantenaire sanguinaire togolais, les ABLODEVIWO (LES ENFANTS DE LA LIBERTE) tiennent à rendre un vibrant hommage à leur camarade Eric KOUMAKO, premier militant ABLODEVIWO martyr de la démocratie togolaise, qui a activement participé au meeting de sensibilisation et de formation politique des ABLODEVIWO à Lomé-Adidogomé le samedi 7 octobre 2017, juste après avoir activement participé avec les couleurs des ABLODEVIWO aux marches des 4 et 5 octobre 2017.

Pour que ce vibrant hommage ne reste pas une simple cérémonie, mais apporte un supplément d’âme, de ferveur et d’ardeur au combat héroïque en cours du peuple souverain togolais, qu’il nous soit permis de lui rappeler que le plus vibrant hommage qu’il peut et qu’il a devoir de rendre à tous les martyrs de la démocratie togolaise sacrifiés sur l’autel du pouvoir héréditaire cinquantenaire sanguinaire togolais, conformément au premier couplet de son hymne national et à l’article 150 de sa constitution, est d’intensifier la pression du soulèvement populaire en cours depuis le 19 août 2017, au-delà des initiatives de la coalition des 13 partis de l’opposition qui revendiquent la direction de ce soulèvement, pour hâter la fin de ce régime, en puisant un supplément de motivation et de mobilisation dans la lecture et la relecture du « Mémorandum sur la volonté souveraine du peuple souverain togolais », du moins de sa « synthèse » au début de ce document de formation politique, disponible à l’adresse

ABLODE ! ABLODE ! ABLODE GBADJA !!!

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.