HCRRUN : 137 Victimes seront médicalement soignées et symboliquement indemnisées

23

Conformément aux prescriptions de la CVJR, le haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) entame dès le 12 Décembre prochain, la phase des indemnisations proprement dites d’une partie des victimes des troubles socio-politiques de 2005. Grâce aux 2 milliards de F CFA alloués à l’institution de Mme Awa Nana-Daboya, 2 475 victimes de 2005 seront couvertes dans un premier volet.

Même si l’attente a été longue et que près de 20 mille victimes recensées par la CVJR attendent encore, le cas des victimes jugées vulnérables et dont la situation nécessites urgence est sur la table. Selon la présidente du HCRRUN, ce pas, peut être objet de réconfort pour l’institution.

Les prochaines indemnisations des victimes de 2005 témoignent de l’importance de la détermination dans sa mission de réparer le passé et de construire l’avenir, toujours avec l’adhésion des victimes que Mme Awa Nana-Daboya remercie pour leur patience.

Trois (03) principaux pôles ciblés pour coordonner les réparations à savoir:
Le pôle de Kara qui englobe 669 victimes des zones de Sokodé, Kara et Dapaong, le pôle d’Atakpamé qui englobe 962 victimes d’Atakpamé
et le pôle de Lomé qui imbrique 844 victimes des zones de Kpalimé, Tsévié, Aného et Lomé.

Mais la phase qui sera lancée le 12 Décembre prochain concerne uniquement les victimes portant encore des séquelles physiques ou psychologiques graves et nécessitant des soins.. Ces victimes sont localisées sur toute l’étendue du territoire, et le HCRRUN assure avoir pris les dispositions nécessaires pour leur convoie à Lomé où une équipe de spécialistes (psychologues, chirurgiens, neurologues, ophtalmologues, urologues…) dans 9 spécialités médicales ont été mobilisés par l’ONG AIMES-Afrique pour une prestation de service sans frais.

Après cela, les victimes toucheront également un chèque en guise d’indemnisation symbolique dans un processus transparent, ouvert aux médias.

Le centre de conférence de l’hôtel du 2 février servira de centre d’opérations médico-psychologiques et d’indemnisation pour les 137 cas.

Le HCRRUN a pour mission de veiller à la mise en œuvre des recommandations et du programme de réparation élaborés par la CVJR dont la recommandation N° 57 qui prescrit la création par loi d’un organe chargé de la mise en œuvre du programme des réparations.

Dans son travail, la CVJR a recensé plus de 22 milles victimes de 1958 à 2005 et, précisément, 5 279 victimes ont été recensées pour le compte des troubles socio-politiques de 2005.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here