Gerry Taama “Tombés au champ d’honneur, pour notre sécurité au Togo”

Tombés au champ d’honneur, pour notre sécurité au Togo

Toute la journée d’hier, j’ai à plusieurs reprises essayé d’écrire sur ce drame humain, mais pur une rare fois, je n’ai pas trouvé les mots. Des militaires togolais, dont une femme, ont perdu la vie au Mali, lorsque leur véhicule a sauté sur une mine.

Les informations reçues à mon niveau ne sont pas bien précises. Le bilan initial officiel parle de sept morts et trois blessés graves, et plus tard dans la journée, plusieurs sources m’ont informé que les trois rescapés avaient succombé à leurs blessures. J’attends néanmoins une confirmation officielle.

D’entrée de jeu je voudrais présenter mes condoléances aux familles explorées et aux forces armées togolaises. La République pleure ses morts, et doit rendre hommage à ces héros, tombés si loin, afin que nous au Togo nous continuons à rester en sécurité.

Par contre, cette énième tragédie ne devrait pas nous conduire ni au decouragement, ni au renoncement. Face à l’obscurantisme, on se bat. Tout recul rendrait d’ailleurs ces morts vaines. Je suis forces armées togolais es. Je suis FAT.

Sur les images et vidéos que j’ai pu voir, il s’agit probablement d’une mine antichar, à pression ou magnétique. Elle a littéralement déchiqueté l’engin blindé. Le personnel à l’intérieur n’avait pratiquement aucune chance. Quand la piste est en terre, il est plus facile de dissimuler une mine où un EEI (engin explosif improvisé) et faire des dégâts importants. Pour faire face a ça, il faut une unité de génie pour ouvrir l’itinéraire. Les armées africaines ne sont pas très pourvues en ces unités, manquent d’équipements et de personnel. Tout déplacement de troupe doit etre précédé de ces unités car l’ennemi peut miner les axes à tout moment. C’est ce qui rend la guerre dans ces zones si difficile.

En rendant les routes impraticables et dangereuses, les terroristes fixent les troupes régulières dans des bases, et ils les attaquent plus facilement au mortier ou, parfois, en affrontement direct. C’est pour toutes ces raisons que pour le moment, le départ des troupes françaises n’est pas une bonne approche. Certes, certaines personnes estiment que la situation n’évolue oss depuis plusieurs années, mais elle aurait été pire si les français n’étaient pas là. Il faut que les Africains renforcent leur capacité de défense, tant en équipement qu’en hommes, alors que l’urgence est signalée à tous les niveaux (emploi, santé, éducation, environnement…) c’est la quadrature du cercle. Certaines personnes souhaitent aujourd’hui que les Russes prennent la place des Français. Pour moi, déshabiller Saint Paul pour habiller Saint Pierre, je ne vois pas la différence en terme de dépendance, sauf que pour la France, ce sont des troupes régulières qui se battent, avec donc un respect obligatoire du droit des conflits armés. Bref.

Que pensez-vous de cette énième tragédie ? Nos forces armées doivent elles continuer à rester la bas, si loin ? Ne nous faut-il pas créer un mémorial pour nos militaires tombés au champ d’honneur, afin qu’on ne les oublie pas. L’une des faiblesses de notre civilisation africaine est l’absence du travail de mémoire. Les gens exceptionnels passent et trépassent, comme des fantômes dont la silhouette se dissipe dans la brume. Un mémorial pour nos militaires disparus pour sauver la paix dans le monde, ça serait bien. Qu’en pensez-vous ?

Je suis doublement triste parce que j’ai deux militaires de mon régiment blindé parmi les victimes. Ils sont morts comme tout militaire de char, dans le blindé transformé en cercueil. Je les pleure.

Force et honneur. La victoire ou la mort, nous vaincrons. Vivants.

Gerry.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.