Football : le Top 5 des joueurs africains à suivre en 2020

33


Deux Algériens et un Sénégalais dans ce Top 5, cela ne fait l’ombre d’aucun doute. Les Fennecs ont remporté la dernière CAN, les Lions de la Teranga devant se contenter de la deuxième place. Si Mohamed Salah est là, c’est grâce à ses performances avec Liverpool.

Sadio Mané, deuxième de ce classement en 2018 derrière Mohamed Salah, s’octroie la première place. Il devance l’Algérien Riyad Mahrez, Mohamed Salah, Hakim Ziyech et Ismaël Bennacer.

Pour Bennacer, meilleur joueur de la CAN, ce sont bien sûr ses performances en Égypte qui l’ont vraiment mis en évidence, même s’il sera sans doute prochainement un des hommes forts du Milan AC.

Sadio Mané (Sénégal)

Sadio Mané (27 ans) est, selon Jeune Afrique, le meilleur joueur africain de l’année 2019. La CAF l’a aussi élu meilleur footballeur africain, le 7 janvier dernier à Hurghada (Égypte).

Le Casamançais a remporté la Ligue des Champions, la SuperCoupe d’Europe et terminé en tête du classement des buteurs de la Premier League (22 buts), à égalité avec Mohamed Salah et Pierre-Emerick Aubameyang.

Le bilan aurait pu être parfait si Mané, que l’on sait moins performant avec sa sélection qu’avec les Reds, avait gagné la finale de la CAN face à l’Algérie (0-1).

Le Sénégalais, qui se dirige vers son premier titre de champion d’Angleterre, est devenu l’un des meilleurs attaquants du monde.

Travailleur, discret, Mané, qui gagne (hors primes) 9,1 millions d’euros par an, intéresse de grands clubs européens, dont le Paris-SG, et surtout le Real Madrid.

Riyad Mahrez (Algérie)

On se souvient de son coup-franc majestueux dans les dernières secondes de la demi-finale de CAN face au Nigeria (2-1), qui expédia l’Algérie en finale. Mais son année ne se résume pas à ce seul fait marquant.

En 2019, Riayd Mahrez (28 ans) a gonflé son palmarès d’un titre de champion d’Afrique, d’un autre de champion d’Angleterre, même s’il n’était pas toujours titulaire, et de trois coupes anglaises.

Djamel Belmadi, le sélectionneur des Fennecs, a fait de ce garçon plutôt introverti son capitaine, une responsabilité que l’ex-Havrais a parfaitement assumée. Mahrez a franchi un cap supplémentaire lors de cette belle année qui s’achève. Il sait aussi que l’Algérie, avec son statut, sera l’équipe à battre durant les prochaines années.

Mohamed Salah (Égypte)

Comme Mané, il a gagné la Ligue des Champions, la Supercoupe d’Europe, et marqué autant de buts que lui en Premier League. Mohamed Salah (27 ans) aurait pu prétendre à un meilleur classement si l’Égypte n’avait pas quitté la CAN qu’elle organisait dès les huitièmes de finale. Salah a traversé le tournoi dans une certaine discrétion, portant sur ses épaules le poids de l’attente d’un pays tout entier.

En 2019, Salah a évolué le plus souvent au plus haut niveau. Il a aussi connu des périodes où la fatigue l’a emporté. Cela n’a rien d’étonnant : à Liverpool, Jürgen Klopp, son entraîneur, lui demande d’effectuer un gros travail défensif.

Buteur, passeur, technique, Salah sait presque tout faire. Comme Mané, l’Égyptien a toutes les qualités pour prétendre un jour au Ballon d’Or. Et à évoluer dans un encore plus grand club que Liverpool.

Hakim Ziyech (Maroc)

Oui, Hakim Ziyech (26 ans) a manqué sa CAN, comme le Maroc, d’ailleurs. Il a notamment raté un penalty face au Bénin en huitième de finale, mais le talentueux milieu offensif des Lions de l’Atlas a encore tout le temps devant lui pour gagner ce tournoi, qui échappe à son pays depuis 1976.

Si Ziyech occupe cette quatrième place, c’est grâce à ses performances avec l’Ajax Amsterdam. Il a réalisé le triplé championnat-coupe-Supercoupe des Pays-Bas, marqué et offert de nombreux buts. Mais c’est surtout lors du parcours du club en Ligue des Champions 2018-2019, achevé en demi-finales, que le milieu offensif s’est fait remarquer. Il pourrait quitter l’Ajax cette année, et peut-être dès cet hiver, pour l’Angleterre et Arsenal.

Ismaël Bennacer (Algérie)

On aurait pu réserver cette cinquième place à son compatriote Baghdad Bounedjah. Mais à nos yeux, le milieu de terrain relayeur algérien méritait de figurer dans ce Top 5. Il a été élu meilleur joueur de la CAN, et pas grand-monde n’a trouvé à y redire.

À seulement 22 ans, Bennacer affiche une étonnante maturité. Bon dribbleur, véritable régulateur du jeu des Fennecs, il a véritablement imposé son style en Égypte, et Belmadi sait parfaitement l’utiliser. Transféré d’Empoli au Milan AC pour 16 millions d’euros, il est encore en phase d’adaptation dans le club lombard, où rien n’est jamais simple, et qui patauge en Série A. Mais en Italie, personne ne doute que Bennacer parviendra à s’imposer chez les Rossoneri

Avec Jeune Afrique


Source : l-frii.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.