Faure, le bénéficiaire des coups d’État en Afrique de l’Ouest

0
373
fuck gnassingbe

Le seul bénéficiaire de ce désordre en Afrique de l’ouest c’est bien lui. Avec l’avalanche des coups d’État, plus personne ne parle de lui. Il est tranquille parce que certains de ses opposants sont occupés au Mali, Burkina et Niger et d’autres n’attendent que les régionales pour devenir sénateur.

Il est tranquille parce que la plupart des activistes qui lui mettaient la pression sont devenus non seulement spécialistes du Sahel mais s’écharpent entre eux sur fond de pro-russe et pro-Occident. Il est tranquille parce que la jeunesse est occupée à suivre le clash des « influenceurs » sur TikTok et autres. Plus personne ne parle de la corruption, mauvaise gouvernance, de l’état des routes, de la situation catastrophique des hôpitaux. Personne ne parle des privatisations scandaleuses même des routes, des tensions de trésorerie aux finances publiques, du surendettement.

La semaine dernière Amnesty International a publié un rapport sur le CHU SO où les femmes accouchent même par terre. Peu de gens en ont fait le relai. Pendant que les activistes togolais s’insultent à longueur de journée entre pro-russe et pro-Occident, lui il est tranquille. Il déroule dans le silence son projet de 5e mandat qu’il validera bientôt si ce n’est déjà fait.

Le paradoxe est que les putschistes du Mali et Burkina que certains essayent d’anoblir sont ses amis. Au finish certains soutiennent des régimes militaires qui sont amis au régime togolais qu’ils disent combattre ( la décoration de Robert Dussey par Assimi Goita n’est que la phase visible de cette proximité ).

Depuis 1990 personne au Burkina au Mali, Niger, etc. ne se soucie du cas togolais. J’étais à Ouagadougou avec les mouvements de la société civile en marge de la chute, j’ai entendu dire que le peuple togolais est un peuple peureux. Et pourtant Dieu seul sait comment les Togolais se sont battus et se battent contre ce régime.

Aujourd’hui avec la situation désastreuse au Burkina, les hommes d’affaire de ce pays délocalisent leurs business au Togo où ils sont dans les routes, ils achètent les banques, implantent des usines, sont dans l’agriculture, la logistique, le transport. Les Nigériens ont déjà pris le contrôle du grand marché de Lomé en lieu et place de nos sœurs. Tous ces gens sont des alliés du régime, apportent leur soutien au régime lors des élections. Mais personne ne se rend compte de cette réalité. Il n’y a que le Togolais dans son émotion qui se bat pour les autres. Les autres eux n’ont que faire de nous. Ils s’en foutent de notre combat et pire ils sont d’une manière ou d’une autre avec le système que nous combattons. Il se peut que demain les militaires du Niger sollicitent Faure Gnassingbe pour une médiation avec la CEDEAO.

Le Togolais est le seul à croire naïvement qu’en supportant les autres, ces derniers vont les aider après. Pendant qu’on continue de jouer les grands spécialistes au Sahel, Faure Gnassingbe est tranquille, il le sera jusqu’en 2025 et quand les gens se réveilleront il aura déjà validé son 5e mandat.

Ferdinand Ayité

Source : 27Avril.com