Faure Gnassingbé accueille les 46 soldats ivoiriens au Togo

À l’instar des trois femmes parmi eux, les soldats ivoiriens arrêtés en juillet dernier au Mali, ont fait une escale samedi à Lomé après leur libération facilitée par le pouvoir togolais.

Les 46 hommes libérés par le Mali après la mesure de grâce présidentielle qui leur a été accordée la veille, sont arrivés ce 07 janvier 2023 à Lomé où ils ont été reçus par le Chef de l’État togolais Faure Essozimna Gnassingbé.

« L’escale togolaise a permis à la délégation d’exprimer la gratitude des militaires et de la Côte d’Ivoire tout entière au chef de l’État pour son implication dans la gestion de cette crise et pour son leadership », affirme la présidence togolaise dans un communiqué.

« Faure Gnassingbé s’est réjoui de cet heureux dénouement et a réitéré son engagement à continuer d’œuvrer en faveur de la paix entre les États et de la cohésion entre les peuples », ajoute son bureau.

Alors que le Mali faisait face à des défis diplomatiques à la suite du coup d’État contre Ibrahim Boubacar Keita, la tension entre le pays d’Afrique de l’Ouest et la Côte d’Ivoire a monté après que 49 soldats ivoiriens se rendant selon Abidjan à la mission de maintien de la paix de l’ONU ont été arrêtés à Bamako.

Le pouvoir de transition les a accusés de « crimes d’attentat et de complot contre le Gouvernement ; atteinte à la sûreté extérieure de l’État ; port et détention d’armes et de munitions de guerre ou de défense intentionnellement en relation avec une entreprise individuelle et collective ayant pour mais de troubler l’ordre public par l’intimidation ou la terreur ».

Les tentatives de résolution des problèmes par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) n’ont pas aidé. Cependant, la médiation de Lomé a permis la libération des militaires qui ont même été condamnés il y a quelques jours.

Source : icilome.com