Faire de l’assainissement une priorité nationale

0
876

Vendredi, une conférence débat avec pour thème « problématique de la gestion des eaux usées au Togo : contribution des Organisations de la société civile »a été organisée à Lomé par l’Association Eau Vive Togo.

Le constat est patent. L’insalubrité gagne du terrain dans plusieurs quartiers et localités du Togo. Une situation créée par les populations elles-mêmes et qui fait conclure certains que la salubrité n’est pas dans l’ADN des Togolais. Outre les immondices, la mauvaise gestion des eaux polluées ne fait qu’accentuer le phénomène.

Or, le Togo s’est engagé dans l’atteinte des ODD et notamment de l’ODD 6 qui vise à garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau.

D’après la présidente de l’association Eau Vive Togo (EVT), Mme Eugénie Kodjolo, avec la croissance démographique galopante, l’évolution négative des comportements humains et du développement des villes sans installations et ressources adéquates pour une gestion durable et efficace des eaux usées, le phénomène s’accentue.

Elle propose donc de l’assainissement une priorité nationale et mettre en place des infrastructures adaptées aux eaux usées.

Toutefois, elle compte encourager la société civile à s’impliquer davantage dans la gestion et le traitement des eaux usées et inciter la population à adopter des comportements et des attitudes d’hygiène et d’assainissement.

JA

Lomechrono.com