Etsri Ephoegan tué par des malfrats à Kpogan Zogbédji

Sur les réseaux sociaux et les médias, on parle d’un simple braquage. Mais la famille du jeune comptable Etsri Ephoegan, abattu dans la nuit de mercredi à Kpogan (localité située à l’Est de Lomé), tente d’écarter cette hypothèse et parle plutôt d’un coup bien monté par des personnes bien connues contre leur fils.

Les événements se passaient aux environs de 2 heures du matin, selon le cousin de la victime que la Rédaction d’icilome.com a réussi à joindre.

A en croire ce dernier, trois individus ont escaladé les murs de la maison, s’y sont introduits et ont fracassé les portes des chambres et pris en otage toute la famille. Les malfrats, selon les informations, ont commencé par saccager la maison et ne voulaient pas, dans un premier temps, prendre la sacoche contenant de l’argent que leur tendait la victime.

« Ils (les malfrats, Ndlr) ont kidnappé le garçon de mon cousin et voulu l’emmener avec eux. C’est là que mon cousin a voulu intervenir pour reprendre son fils des mains des malfaiteurs, mais il s’est fait tirer dessus par l’un d’eux. Il a reçu la balle dans le cou », nous a confié le cousin de la victime au téléphone.

Il a fallu, selon notre source et d’autres témoignages auprès des riverains, une heure pour la patrouille des éléments de l’Unité spéciale d’intervention de la Gendarmerie (USIG) pour arriver sur les lieux, lorsqu’elle a été alertée. Néanmoins, cette patrouille a réussi à neutraliser un malfrat et arrêter un autre. Le troisième a pris la fuite avec le butin (l’argent contenu dans le sac), mais est activement recherché.

Selon la famille, ce que les gens appellent simple braquage ressemble plutôt à un coup bien préparé contre le jeune comptable de la société Cotec. Ces personnes connaîtraient bien la victime et seraient dans son entourage, vu comment les choses se sont déroulées dans la maison.

Le bilan de ce « braquage » fait donc 2 morts et une importante somme d’argent emportée par le malfrat en fuite.

Etsri Ephoegan laisse derrière lui une femme devant qui il a été abattu et deux enfants (un garçon et une fille). Nos tentatives pour avoir les mots de la femme sont restées vaines. Elle est traumatisée et peut à peine prononcer une phrase.

Nous y reviendrons.-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.