Ethiopian Airlines: les familles de victimes kényanes intentent un procès

56

Les familles des personnes décédées dans le crash de la compagnie aérienne éthiopienne ont déclaré que Boeing et la compagnie aérienne devaient assumer la responsabilité de la mort de leurs proches.

Trente-deux Kenyans faisaient partie des passagers qui ont tous péri lorsque le vol ET 302 s’est écrasé six minutes après le décollage d’Addis-Abeba, en route pour Nairobi le 10 mars.

Selon ces familles, les rapports initiaux montrent que le Boeing 737 Max 8 avait des défauts de conception qui auraient pu conduire à l’accident.

Les familles sont représentées par un groupe d’avocats du Kenya et des États-Unis qui se disent confiants dans cette affaire qu’ils vont porter devant les tribunaux américains.

La famille d’un ressortissant rwandais décédé dans le crash a déjà engagé une action en justice devant un tribunal américain, alléguant que la conception de l’appareil Boeing 737 Max 8 était défectueuse.

Selon plusieurs sources proches de l’enquête citées par l’Agence France Presse, les autorités éthiopiennes devraient publier, ce jeudi 4 avril, les conclusions préliminaires de l’enquête sur l’accident d’un Boeing 737 MAX 8 d’Ethiopian Airlines.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here