En Aucun Cas appelle à manifester le 27 Avril prochain pour ôter «  »l’épée de Damoclès » »

181

Convaincu de ce que «  »l’oppression se nourrit du silence et de l’inaction » », le mouvement En Aucun Cas ne compte croiser les bras et voir l’épée de Damoclès continuer de planer sur la tête des responsables politiques mais aussi ceux de la Société civile qui seraient tentés de manifester contre le régime de Faure Gnassingbé.

Le mouvement dont le premier responsable, Foly Satchivi, avait été aussi arrêté, il y a encore plusieurs mois de celà, et jeté en prison, alors même qu’il projetait une manifestation contre le pouvoir de Lomé, appelle dès lors tous les Togolais, dans cette situation où tout le monde est désormais dans le hublot du pouvoir en place, à «  »faire fi de leurs différences, de leurs égos et se mobiliser pour mettre fin à ces actes horribles et répugnants » ».

Il invite donc «  » la population, les leaders politiques et syndicaux, les acteurs de la société civile et les membres et leaders des organisations de jeunes, de commerçants, de travailleurs, d’étudiants, de commerçants, de conducteurs et d’artisans à se mobiliser pour prendre part à la manifestation patriotique qu’organise le Mouvement EN AUCUN CAS et les organisations de la société civile ce 27 AVRIL 2019″ ».

Lecture !

COMMUNIQUÉ RELATIF À L’ARRESTATION ET À LA CONDAMNATION DES MILITANTS ET RESPONSABLES DU PNP :

L’oppression se nourrit du silence et de l’inaction.

En marge des manifestations organisées par le PNP ce samedi, plusieurs citoyens dont une fille de 22 ans du nom de ZAKARI Aïda ont été arrêtés et transférés immédiatement au SRI.

Là, garçons comme fille ont été soumis à des scènes de tortures révoltantes, affreux et choquants.

D’abord, battus à mort puis enfermés dans une chambre à gaz toxique, la plupart de ces jeunes manifestants s’en sont sortis avec des plaies et des blessures atroces sur le corps. Certains mêmes n’arrivent plus à s’asseoir. D’autres pissent du sang.

Déférés, dans ces conditions à la prison civile de Lomé le dimanche 14 avril, ces jeunes vont être jugés contre toute attente et sans avocat le mardi 16 avril 2019. Ils sont respectivement condamnés, selon la volonté du prince héritier à des peines de six (6) à trente-six (36) mois.

Aussi, trois membres de la sécurité du Président de ce parti ont été arrêtés au domicile du leader du parti Tikpi ATCHADAM le samedi et ont été soumis, ensuite à un interrogatoire musclée au SRI.

Concomitamment trois responsables du Parti dont le trésorier et le conseiller sont convoqués au SRI. Deux des trois leaders ont répondu à la convocation et ont été déféré ensemble avec les membres de la sécurité du leader du PNP le mardi 17 avril 2019 par le procureur de la République.

Profondément ahuri et indigné par cette ignoble situation qui participe d’une stratégie de terreur, d’intimidation et de décapitation de l’opposition, de la société civile et, par ricochet de la lutte politique, le Mouvement EN AUCUN CAS appelle les partis politiques, les Organisations de la société civile et de défense des droits de l’homme ainsi que toutes les forces du changement à un sursaut patriotique afin de barrer énergiquement la route à l’arbitraire, à l’injustice, à l’autocratie et à la dictature et d’arrêter le coup de force en cours d’exécution.

Avant-hier c’était Assiba JOHNSON et les frères de NUBUEKE.

Hier c’était Foly SATCHIVI.

Aujourd’hui c’est les militants et responsables du PNP.

Demain on ne sait qui ça peut-être.

L’épée de Damoclès plane sur la tête de tout le monde. Nul n’est exclu et ne doit rester indifférent face à cette situation.

Tous doivent faire fi de leurs différences, de leurs égos et se mobiliser pour mettre fin à ces actes horribles et répugnants.

Jamais nous ne devons accepter qu’on nous ramène aux années EYADEMA. Jamais nous ne devons accepter qu’on piétine nos droits et qu’on supprime les libertés de réunion, d’associations et de manifestations acquises de hautes luttes.

C’est pourquoi le Mouvement EN AUCUN CAS invite, une fois encore la population, les leaders politiques et syndicaux, les acteurs de la société civile et les membres et leaders des organisations de jeunes, de commerçants, de travailleurs, d’étudiants, de commerçants, de conducteurs et d’artisans à se mobiliser pour prendre part à la manifestation patriotique qu’organise le Mouvement EN AUCUN CAS et les organisations de la société civile ce 27 AVRIL 2019.

Fait à Lomé, le 17 avril 2019.

Le Comité Exécutif

Source : telegramme228.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here