Emprunt obligataire : le moral est au beau fixe à la BIDC

0
277

La Banque d’investissement et de développement de la Cédéao (BIDC), dont le siège est à Lomé, est à la recherche de 25 milliards de Fcfa pour financer des projets dans la région.

Elle a lancé un nouvel emprunt obligataire sur le marche financier régional et international.

Une partie des fonds sera octroyée à des entreprises togolaises qui développent leur activité dans l’énergie, les infrastructures, les télécommunications et les transports, notamment.

La souscription s’achèvera le 26 juin.

‘Nous cherchons à lever de 25 milliards. Certes, on n’est pas encore arrivé à terme, mais sur la base des indicateurs, nous sommes très optimistes et nous pourrons même atteindre un montant supérieur à celui recherché’, a confié mardi Bashir Ifo, le président de la BIDC.

Une déclaration faite lors de la réunion du  conseil d’administration qui a approuvé deux financements pour la construction d’un port sec au Nigeria et d’un hôtel à Lagos. Deux autres projets ont été validés en faveur de la Sierra Leone et du Liberia.

Bras financier de la Cédéao, la BIDC se veut un instrument efficace de lutte contre la pauvreté. Elle œuvre pour la création de richesses et la promotion de l’emploi dans les Etats membres. Infrastructures, industrie, social, développement, services sont les domaines d’intervention de la banque dans le secteur public et privé.

Republic Of Togo