Elimination des maladies tropicales négligées : le Togo honore ses partenaires

0
121
Elimination des maladies tropicales négligées : le Togo honore ses partenaires

(Togo Officiel) – Un peu plus d’un an après avoir été distingué par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Togo célèbre officiellement l’élimination de certaines maladies tropicales négligées (MTN) comme problème de santé publique. Le ministère en charge de la santé a organisé en fin de semaine dernière à Lomé, une cérémonie de reconnaissance en l’honneur de ses partenaires.

L’activité, présidée par Moustafa Mijiyawa, a été l’occasion de saluer l’engagement de tous les acteurs impliqués, parmi lesquels l’OMS et les Etats-Unis à travers leur ambassade, pour parvenir à ces réalisations.

« C’est un immense plaisir et un sentiment de fierté que je célèbre avec vous ce moment historique, un jalon majeur non seulement pour notre pays, mais pour le monde entier. Le Togo s’honore d’avoir éliminé ces maladies grâce à certaines politiques à savoir, le leadership du Chef de l’État, la place de la santé dans l’action gouvernementale et la place des MTN dans le Plan national de développement sanitaire. Les MTN figurent dans le panier des soins de la couverture maladie universelle pour permettre à chacun d’avoir accès aux soins de santé », a indiqué le ministre.

Plusieurs décennies d’engagement

Le pays s’est en effet engagé il y a plusieurs décennies dans cette démarche, en répondant à l’appel de l’OMS. Après plusieurs efforts soutenus sur le terrain, le Togo a éliminé la transmission du ver de guinée (dracunculose) en 2011, éradiqué la filariose lymphatique en 2017 (1er pays en Afrique), et la trypanosomiase humaine africaine ou maladie du sommeil en 2020, malgré la crise sanitaire (1er pays également), avant d’arriver à bout du trachome en 2022.  

« Nous sommes fiers de voir un pays qui est capable de s’engager à relever le défi. L’élimination en tant que problème de santé publique est un seuil, cela veut dire que ces maladies ne constituent plus un problème de santé publique, mais ne veut pas dire que ces maladies ont complètement disparu. On pourrait encore trouver quelques cas, mais c’est tellement rare. C’est pour cela qu’il faut poursuivre les efforts pour aller à l’élimination complète des maladies », a félicité la représentante résidente de l’OMS au Togo, Fatoumata Binta Tidiane Diallo, avant de réaffirmer l’engagement de l’organisation à travailler aux côtés de l’État togolais sur la surveillance et le suivi avec les communautés.

Cap sur l’onchocercose

Pour le gouvernement, cette reconnaissance internationale est un encouragement à aller plus loin. D’ailleurs, une cinquième maladie tropicale négligée, l’onchocercose, devrait bientôt rejoindre la liste.

Pour rappel, les MTN constituent, selon l’OMS, un groupe diversifié de 20 affections qui sévissent principalement dans les zones tropicales, où elles touchent plus d’un milliard de personnes dans les communautés les plus pauvres. Elles sont dues à divers agents pathogènes (virus, bactéries, parasites, champignons et toxines).

Source : RepubliqueTogolaise.com