Egypte: Sissi remanie la tête de l’appareil sécuritaire

0
298

Dans le cas du chef de la sécurité nationale qui dépend du ministère de l’Intérieur, il s’agit clairement d’un limogeage. C’est même une mini purge puisqu’une douzaine de hauts responsables de la police ont été remplacés.

Les choses sont plus compliquées en ce qui concerne le remplacement du chef d’état-major des armées, d’autant plus que c’est le parent par alliance du président.

Le général Mahmoud Hegazy, qui a été nommé conseiller du président pour la gestion des crises, pourrait avoir été écarté à cause de l’insécurité qui règne le long de la frontière avec la Libye. Le chef d’état-major était directement chargé de la coopération militaire avec l’armée libyenne du général Haftar.

Reste à savoir si ces changements de personnes entraîneront un changement de méthode dans la lutte contre le terrorisme islamiste. Pour l’instant l’usage de la force prime sur le recours à l’infiltration et au renseignement.

CamerounWeb.com