Home Economie Economie : le Togo définitivement dépendant des soutiens financiers de l’occident ?

Economie : le Togo définitivement dépendant des soutiens financiers de l’occident ?

0
909
Relance-de-leconomie-post-Covid-le-Togo-leve-des-milliards.jpg

Le Togo a récemment bénéficié d’un important soutien financier de la Banque mondiale, confirmant ainsi le renforcement des liens entre le pays et l’institution financière internationale. Le gouvernement a officiellement signé deux accords de subvention avec la Banque mondiale, d’une valeur globale de plus de 100 milliards FCFA, lors d’une cérémonie tenue à Lomé le mardi 26 septembre 2023.

Publicités

La première convention vise à appuyer un programme de développement durable et inclusif, conforme à la feuille de route quinquennale du gouvernement. Ce financement permettra de soutenir des initiatives prioritaires dans trois domaines clés, notamment la modernisation du secteur agricole, l’amélioration du capital humain et la reconstitution de l’espace budgétaire.

Le deuxième soutien financier est destiné à renforcer le Programme de résilience du système alimentaire en Afrique de l’Ouest (FSRP). Ce programme, initié il y a deux ans par la Banque mondiale pour les pays de la sous-région, vise à accroître l’approvisionnement alimentaire.

Les représentants de la Banque mondiale et du gouvernement togolais ont tous deux salué ces accords comme témoignant de l’excellente coopération entre le Togo et l’institution financière internationale.

Par ailleurs, le Togo a également évalué son partenariat avec l’Union européenne lors d’une réunion tenue à Lomé le mercredi 27 septembre 2023. Les discussions ont porté sur les résultats des interventions de l’UE conformément aux priorités du pays, mettant en lumière le taux d’absorption des engagements financiers par le Togo, qui a été qualifié de remarquable.

Malgré les récents appels à l’indépendance exprimés par certains dirigeants africains, la dépendance du continent vis-à-vis de l’aide étrangère reste un sujet de préoccupation. Certains soulignent que les relations de dépendance persistent, y compris dans des domaines tels que les projets de développement et les programmes de santé, comme en témoigne la réhabilitation des CHU Sylvanus Olympio, Campus et Kara, réalisée en partenariat avec l’Union européenne.

Cette évolution soulève des questions sur la voie à suivre pour les pays africains en matière de relations internationales et de développement autonome, alors que les dirigeants cherchent à favoriser une croissance durable et inclusive pour leurs populations.

Ne manquez plus l’actualité du Togo et du monde, rejoignez notre groupe

Source : Togoweb.net