Home Société Dynamiques politiques en jeu au Togo: « les buveurs de lait » se...

Dynamiques politiques en jeu au Togo: « les buveurs de lait » se battent pour l’attention du régime

0
423
deputes-nommes-togolais.jpg

Publicités

Le Togo continue de se démarquer avec son environnement politique unique, illustré par des dirigeants réticents au progrès et au changement. L’Assemblée nationale, autrefois un lieu de conformité, a connu des évolutions singulières, avec des députés nommés dont la mandature touche à sa fin. Les débats houleux entre ces membres, surnommés “les buveurs de lait” par certains, exposent la complexité des dynamiques politiques et l’opportunisme qui règne. La solidarité entre opposants semble affaiblie, permettant au régime en place de maintenir sa mainmise sur le pays. Des remarques acerbes et des échanges tendus entre députés nommés mettent en évidence la fragilité des alliances et l’opportunisme politique.

Lire aussi:Opposition togolaise: Jean-Pierre Fabre redresse copieusement Mgr Kpodzro

Lisez plutôt:

Le Togo est un pays unique en son genre. Un pays à l’image des dirigeants: hostile au progrès et au changement. Tenez, dans ce pays, on a connu une Assemblée « mouton », où les députés suivaient instinctivement et machinalement, sans se poser des questions, ce que leur disaient leurs chefs. Puis, le pays a de nouveau innové en disposant d’une Assemblée nationale où les députés ont été nommés.

La fin de la mandature de ces dernières approches à grands pas, et les fameux députés nommés, surtout ceux qui se réclament de l’opposition que certains thuriféraires du régime surnomment « les buveurs de lait », se débattent comme de beaux diables dans de l’eau bénite pour taper dans l’œil de leur bienfaiteur…dans l’espoir d’une suite favorable.

On se rappelle le dernier épisode du fameux CPC où les opposants recto-verso sont allés apporter leur soutien inconditionnel au régime et faire bloc contre la reprise du recensement dans la zone 1, marqué pourtant par de monstrueux dysfonctionnements qui ont privé des dizaines de milliers d’électeurs de carte d’électeur.

Plus royaliste que le roi, les opposants « buveurs de lait » prennent plaisir à vilipender leurs compagnons de lutte, laissant le champ libre au régime cinquantenaire suranné qui a pris en otage le pays. On connaît l’adage, on ne mord pas la main qui vous donne à manger.

Lire aussi:Nouvelle attaque terroriste à la frontière Cinkassé : plusieurs morts

Les sorties du président du parti pas très NET qui a fait de Jean-Pierre Fabre et des responsables de la DMP ses cure-dents avec lesquels il se nettoie régulièrement les molaires, en sont des preuves illustratives. C’est dans la même logique que s’inscrit l’autre député nommé et buveur de lait, Sena Alipui qui est plus « UNIRiste » que les irréductibles militants de l’ancien nouveau parti unique.

Interrogé sur le bilan des 5 ans de l’UFC à la tête de l’opposition, leur allié UNIR ayant fait de Gilchrist Olympio, chef de file de l’opposition-, Sena Alipui a préféré s’attaquer aux autres formations politiques de l’opposition. « Pendant les 5 ans, la population n’a pas été menée dans les violences où beaucoup doivent se retrouver en prison ou à l’hôpital. Nous avons mené l’opposition de manière civile et c’est important de le mentionner », a-t-il déclamé.

Pour Sena Alipui donc, c’est cela le bilan des 5 ans de l’UFC en tant que « chef de file de l’opposition ». On pensait que le député nommé allait faire le bilan de sa fumeuse formule propagandiste 1C = 2E+3S, c’est-à-dire une commune égale eau, électricité plus santé, sécurité et salubrité, formule dont il abreuvait les populations lors de la campagne électorale de 2018. Après être nommé député, il a tout oublié.

Source: Liberté N°3841 du Lundi 31 Juillet 2023

Ne manquez plus l’actualité du Togo et du monde, rejoignez notre groupe

Source : Togoweb.net