Duel Faure-Agbéyomé : les non-dits du silence de Tikpi Atchadam

S’il y a un exilé politique qui soit aussi influent au Togo ces dernières années, c’est bien Tikpi Atchadam, président du Parti National Panafricain. L’homme politique en exil depuis bientôt trois ans a gardé son influence gr’ce à ses discours périodiques. Mais depuis l’élection présidentielle de 22 février dernier, il n’a plus réagi, pas une seule nouvelle de lui, du moins pour la majorité des togolais.

Des résultats définitifs qui s’en sont suivis, le feuilleton Agbéyomé jusqu’à la prestation du serment de Faure Gnassingbé, le natif de Kparatao  n’a pas fait de déclaration pour donner son opinion sur ces différents développements politiques, ni une nouvelle orientation de la lutte pour l’alternance et la démocratie qui reste entière.

A LIRE AUSSI: Togo: Niamtougou , nouveau bastion de la lutte populaire

Aussi longtemps que le mutisme de m’homme perdure, l’inquiétude s’empare de plus en plus de ses partisans et aussi de tous les togolais qui aspirent à l’alternance.

C’est à travers ses discours qu’il appelle le peuple togolais à plus de courage, de détermination et de résistance. Lesquels discours qui sont beaucoup appréciés dans l’opinion publique.

Bref, les discours de Tikpi Atchadam sont ceux d’espoir pour les togolais épris de l’alternance et de la démocratie, ce qui est donc indispensable pour l’aboutissement de la lutte.

Il suffirait qu’on annonce son discours pour savoir jusqu’à quel point les discours de l’homme du 19 août est toujours influent sur le plan politique depuis son exil.

ALIRE AUSSI: Prison de Lomé: panique et psychose après la mutinerie

Même dans les états-majors des plus grandes formations politiques togolaises, une attention particulière est souvent portée à ses discours. Sa dernière adresse à la nation remonte au 23 décembre 2019, un discours qu’il a envoyé par audio sur les réseaux sociaux.

Bien qu’il ait été annoncé au lendemain de la proclamation des résultats de la présidentielle, c’est finalement son secrétaire général qui fit un discours au nom du parti, laissant ainsi beaucoup de personnes sur leur soif.

Depuis la présidentielle du 22 février, la classe politique de l’opposition est dans une confusion, ne sachant plus quoi faire pour relancer la lutte populaire.

Le peuple semble décourager et désintéresser de la politique. C’est maintenant que le discours mobilisateur de Tikpi Atchadam est attendu pour relever le moral des togolais encore déçus des résultats de la dernière présidentielle.

A LIRE AUSSI: La priorité des priorités de Faure Gnassingbé

Et les partisans du PNP, et les togolais qui aspirent à l’alternance sont impatients donc de voir ce leader politique revenir d’une manière ou d’une autre au-devant de la scène politique togolaise.

Il serait grand temps que le leader du PNP rompe avec son mutisme. Même si son parti est décapité et neutralisé, ses militants persécutés, ses réunions hebdomadaires systématiques empêchées.

Indépendant Express

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.