Droit au logement

0
328

L’accès au logement décent est une préoccupation partagée par les 8 Etats membres de l’UEMOA. 

Pour répondre à ce besoin, des politiques volontaristes de l’habitat ont été initiées. Elles reposent, notamment, sur l’accès au financement qui pose toujours problème.

C’est la mission assignée à la Caisse régionale de refinancement hypothécaire (CRRH-UEMOA).

La CRRH, créée en 2010, compte  31 institutions financières sous régionales actionnaires, dont la BCEAO, la BOAD et la BIDC.

Son rôle est devenu indispensable dans le refinancement hypothécaire. 

Elle a pour mission de refinancer, au profit de ses actionnaires (banques commerciales), les prêts au logement octroyés à la clientèle.

Une réunion des banques partenaires s’est achevée mardi à Lomé.

Il a été question gestion des risques et de la politique de gestion des crédits hypothécaires.

Il s’agit pour ces établissements de mieux maîtriser la programmation financière en matière de prêts à l’habitat.

‘Nous éprouvons le besoin de resserrer davantage les rangs avec nos banques actionnaires sur la façon de travailler. Pour cela, nous essayons de partager avec elles un ensemble de pratiques devant leur permettre de mieux maîtriser leur prévision de prêt à l’habitat afin de pouvoir réduire très tôt le montant de refinancement qu’elles aimeraient solliciter auprès de notre organisme’ a indiqué Christian Agossa, directeur général de la CRRH-UEMOA.

En 8 ans, l’institution a décaissé plus de 132 milliards de Fcfa en refinancement hypothécaire au profit des 55 banques membres du groupement.

Republic Of Togo