Drame : Des Togolais identifiés parmi les migrants assassinés en Gambie en 2005

0
606

Deux Togolais ont récemment été identifiés parmi une cinquantaine de migrants ouest-africains massacrés en 2005 par une unité paramilitaire en Gambie. L’information est révélée par  Human Rights Watch et TRIAL International. Les familles de victimes appellent le gouvernement togolais à ouvrir une enquête pour  poursuivre les personnes impliquées dans l’affaire. 

« Nous pensons que Yawovi Agbogbo et Kossi Odeyi ont été assassinés – tout comme de nombreux Ghanéens – par un escadron de la mort sous les ordres du président Yahya Jammeh », a déclaré Reed Brody, conseiller juridique à Human Rights Watch. « Le gouvernement togolais devrait soutenir les efforts du Ghana visant à traduire les meurtriers en justice ».

Retour sur les faits

En  juillet 2005, les deux ressortissants togolais – Yawovi Agbogbo et Kossi Odeyi – avaient quitté le Sénégal à bord d’un canot motorisé aux côtés de dizaines de Ghanéens ainsi que des Nigérians, des Sénégalais, des Ivoiriens et un Gambien, dans l’espoir d’atteindre l’Europe. Trois jours plus tard, Agbogbo a appelé sa famille pour signaler qu’ils avaient été arrêtés en Gambie, mais n’a plus donné signe de vie après cet appel.

Le 16 mai  2018, un rapport publié par  Human Rights Watch et TRIAL International a révélé que les migrants ont été tués après avoir été détenus par les associés les plus proches de l’ex-président Jammeh au sein de l’armée, de la marine et de la police. Certaines victimes ont été découpées à l’aide de machettes et de haches, et d’autres ont été abattues. Les deux organisations ont attesté avoir  basé leur rapport sur des entretiens menés avec 30 anciens responsables de la sécurité gambienne, dont onze officiers directement impliqués dans cet incident.

Selon le rapport  conjoint de Human Rights Watch et TRIAL International, la marine gambienne a arrêté les migrants le 22 juillet 2005 – date anniversaire de la prise de pouvoir de Yahya Jammeh en Gambie en 1994 – et les a accusés d’être des mercenaires impliqués dans une tentative de coup d’État.

Cependant, un autre  rapport conjoint de la CEDEAO et de l’ONU (qui n’a jamais été rendu public), avait conclu que le gouvernement gambien n’était pas « impliqué directement ou indirectement » dans les assassinats et les disparitions et que des « éléments incontrôlés » au sein des services de sécurité gambiens, «agissant pour leur propre compte », en étaient responsables.

Des conclusions battues en brèches par Human Rights Watch et TRIAL International  qui soutiennent que « les éléments de preuve révélés par les enquêtes démontrent  que les individus responsables de ces meurtres n’étaient pas des éléments incontrôlés , mais des « Junglers », membres d’une unité paramilitaire sous les ordres directs de Jammeh « .

Selon les deux organisations de défense des droits humains , le Ghana est le pays   à avoir enregistré le plus grand nombre de victimes (une quarantaine). Parmi les ressortissants du pays , Martin Kyere est le seul survivant de cette barbarie. Le ghanéen a affirmé avoir réussi à s’échapper alors qu’ils étaient conduits vers une forêt .

Le ressortissant ghanéen joint sa voix aux familles des victimes de son pays et aux  deux familles togolaises  pour appeler à des poursuites contre les personnes responsables de ces meurtres.

« Le Togo, qui a perdu deux de ses citoyens dans le massacre, a un vrai rôle à jouer dans cette affaire .Il va pouvoir soutenir le Ghana pour faire éclater la vérité sur ces crimes. Le Togo pourra ainsi participer à un effort de justice d’une importance capitale, interpelle Bénédict De Moerloose, responsable du département Droit pénal et enquêtes au sein de TRIAL International.

Yawovi Agbogbo était né à Kpalimé. Il était électricien et plombier. Kossi Odzeyi, père de deux enfants, était né en 1974 à Kwamebikrom dans la région de Brong-Ahafo au Ghana. Il était titulaire d’une licence en lettres Modernes à l’Université de Lomé, après avoir fait le secondaire à Agou et Kpalimé.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

 

 

 

TogoTopInfos.com