Dr Christian Spieker : “Le Togo britannique, je le reprendrai”

Dr Christian Spieker

J´ai de plus en plus honte de mon pays. Je dois le préciser. Il s´agit bien du Togo puisque j´ai deux pays : le Togo et l´Allemagne. Je suis fier de l´un et j´ai honte de l´autre. J´ai envie d´être fier pour les deux. Je veux être fier du Togo, mon pays d´origine autant que je suis fier de l´Allemagne, mon pays d´accueil. Mais tout Togolais qui a de l´amour pour ce pays comme moi ne peut jamais être fier car il est dirigé très mal. Si le Togo était une société commerciale, il n´existerait plus depuis des années. Il ferait déjà l´objet de procédure collective, c´est-à-dire du redressement judiciaire pouvant entraîner fatalement sa liquidation judiciaire. Ce pays n´a vraiment pas de chance depuis qu´il est sorti des mains des Allemands en 1914 pour passer entre celles des Français et Anglais qui sont tous des gens de mauvaise foi car l´ont partagé. C´est cette mauvaise foi qu´ils ont transmise à ceux qui nous dirigent depuis 1967. Regardez comment ce pays souffre depuis 1963 et ça continue. Jusqu´à quand? Dieu seul sait et peut répondre à cette question triste que ce pays ne mérita pourtant pas avant 1914.

.Pour guérir ce pays très malade, du mal dont il souffre, notre premier objectif inévitable serait de le sortir d´abord du giron de la France comme les autorités maliennes de la transition sont en train de le faire avec courage et bravoure au risque de leur vie. Et pour cette phase difficile et périlleuse il faut un dirigeant exceptionnel, courageux, très patriote et soutenu par le peuple. Rares sont les hommes politiques togolais actuels qui peuvent le faire. On ne trouvera même pas deux dans tous les bords politiques confondus. Il faut avoir exactement le caractère de Sylvanus Olympio, même plus pour le faire, c´est-à-dire détester complètement la France. Je ne vois personne parmi les opposants togolais qui puisse avoir le courage de détester la France pour sortir le pays de son giron. Je suis le seul qui peux jouer ce rôle difficile de premier plan. C´est comme la phase de redressement judiciaire d´une entreprise en difficulté dont la cessation de paiement est prononcée et il faut maintenant la confier à des gens exceptionnels pour la redresser. Qui peut le faire? Je ne vois personne au Togo.

Ce qui manque aux hommes politiques togolais, ce n´est ni la qualité pour diriger le Togo, ni l´intelligence mais le courage. C´est cette qualité exceptionnelle dont un homme politique a besoin dans des situations difficiles face à l´adversaire. La moindre menace ou intimidation venant du camp d´en face, ils fuient le Togo. Ils ont tous peur de mourir pour le Togo. Vaut mieux mourir pour son pays que de mourir en exil en peureux. Pour vaincre ce régime il faut rester sur place malgré les menaces existentielles.

Dites-moi, qui peut faire ici au Togo ce que les autorités actuellles au Mali font face à la France pour sortir leur pays du giron français? Quel homme politique togolais a ce courage? Qui peut tenir tête à la France, même à ce régime en place parmi eux? Ce régime connaît la psychologie des Togolais: la peur et la fuite face à la moindre menace qu´il brandit.

Je ne reviendrais jamais de l´Allemagne au Togo pour la politique si ce n´était pas la question de l´unification du Togo qui me tient vraiment à coeur. Le Togo britannique, je le reprendrai. C´est mon devoir de citoyen. Je suis très attaché au Togo britannique. Je peux tout être au Togo, tout avoir, même diriger le pays, mais si je ne reprends pas le Togo britiannique, donc j´ai raté ma carrière politique au Togo. C´est la seule chose qui me préoccupe le plus au Togo. Ça ne restera pas au Ghana éternellement, cette partie de notre territoire et nos frères et soeurs qui y sont. C´est la seule chose qui m´oblige à rentrer en politique au Togo. C´est la mission que je me suis assigné et je dois l´accomplir.

On ne peut jamais être fier du Togo sous ce régime actuel. Tous ceux qui aiment vraiment le Togo ne peuvent pas en être fiers. J´ai été formé en France dans les universités françaises et pas les moindres et j´y suis resté aussi pour travailler un peu dans le notariat après les études mais je ne l´aime pas en raison de son sale rôle qu´elle joue dans mon pays jusqu´aujourd´hui. En plus aussi c´est un pays très raciste alors que l´Allemagne, elle, m´a tout donné et m´a ouvert grandement les bras pour m´accueillir. Je n´ai même pas besoin d´en parler ou de le dire. Je suis fier d´être Allemand et Togolais.

L´Allemagne est un pays de la démocratie dont je respecte et adore les valeurs et le principe. J´ai cette cuture. C´est avec ces mêmes valeurs et principe que je rêve de diriger le Togo un jour. Il faut asseoir une vraie démocratie au Togo.

Il est temps que le chef, Faure Gnassingbé passe la main. Il a échoué à diriger ce pays. Les Togolais n´ont aucun goût de son règne. Son règne est plus amer que la tisane dans la bouche des Togolais. Pour que lui-même puisse s´en convaincre ou s´en rendre compte, j´appuie mes propos avec deux événements qui sont mêmes montrés ce mois-ci à la TVT ( Télévision togolaise ): quelle ironie du sort! il s´agit bien des anciens présidents qui sont reçus par leurs successeurs dans nos pays voisins. Il s´agit bien du Bénin et du Burkina Faso. Les présidents en exercice dans ces deux pays ont reçu leurs prédécesseurs qui sont en vie. C´est Patrice Talon qui a ouvert le bal en recevant Nicéphore Soglo et Yayi Boni la semaine passée dans son Palais pour avoir des conseils auprès d´eux. Ensuite le putschiste au pouvoir au Burkina, lui aussi a emboîté le pas en recevant Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouedraogo. Ils ont marqué le but à Faure Gnassingbé, 2 buts à zéro, qui ne peut pas recevoir de prédécesseurs, même un, puisqu´il n´en a pas et c´est de sa faute car il ne veut pas quitter le pouvoir.

Le président ghanéen pourrait le faire aussi s´il le voulait car il a des prédécesseurs. Ce sont ces trois pays qui nous entourent. Est-ce que Faure Gnassingbé peut recevoir, même un seul ancien président pour lui demander aussi conseils comme ses pairs du Bénin et du Burkina Faso l´ont fait? Non, tout simplement parce qu´il n´y a pas. Ce n´est pas parce qu´il ne veut pas mais parce qu´il ne peut pas. Cela suffit pour qu´il sache et que tous ceux qui l´entourent sachent avec lui que le Togo est une anomalie dans la sous-région et ça nous fait honte. Ils nous honnissent et ternissent l´image de notre pays. Il faut que Faure Gnassingbé pense aussi à sa retraite afin que son successeur en 2025 puisse le consulter aussi pour avoir ses conseils sur le pays. Moi, je veux avoir ses conseils à partir de 2025 en tant qu´ancien Président togolais car je veux être son successeur direct á travers les urnes. Ce serait un grand honneur pour lui, qu´on l´appelle ancien président à partir de 2025 et on le consulte sur les questions du pays en tant qu´ancien président. C´est mon souhait pour lui.

Ce sera un grand déshonneur pour notre pays s´il reste encore au pouvoir au-delà de 2025. Il faut qu´il se prépare à quitter le pouvoir en 2025 sinion il va ternir complètement non seulement sa propre image mais aussi celle de notre pays, le Togo. C´est le conseil que j´ai à lui prodiguer avec beaucoup du respect. Aucun président au monde ne reste éternellement au pouvoir. C´est un passage.

Ceux qui ne le savent pas à la diaspora, qu´ils le sachent que je suis rentré au Togo en bon citoyen et bon patriote. Professionnellement je suis dans le notariat, puisque c´est mon domaine de formation. Je suis Togolais à part entière et j´ai une vision pour mon pays. Ceux qui doutent encore de ma capacité, qu´ils cessent de douter et de se tromper. C´est pourquoi je suis de retour au pays. On ne fait pas de la politique à distance. Ça ne marchera pas. C´est un sacrifice à faire et je le ferai pour le bonheur de mon pays. Ce qui compte pour moi ce n´est pas ma personne mais mon pays et le rayonnement de son nom. Il faut que les Togolais soient fiers de leur pays partout où ils sont, ce qui n´est pas le cas aujourd´hui et il faut quelqu´un pour le faire rayonner mais ce quelqu´un c´est qui?.

Togolais de la Diaspora, dignes, patriotes et respectables, sachez désormais que vous aurez quelqu´un d´intègre, sincère et digne avec des idées nobles pour le Togo pour vous défendre et défendre vos droits car je suis un de vous. On ne va plus nous traiter, vous traiter des Togolais de seconde zone. Nous sommes des Togolais égaux en droit et en devoir, qu´on soit au pays ou à l´étranger. L´étranger ne change pas l´origine d´un individu. Il faut vraiment avoir la basesse d´esprit pour le dire ou le croire ainsi.

Dans mon coeur, je ne fais aucune distinction entre le Togo et l´Allemagne. Tant j´aime le Togo, tant j´aime l´Allemagne car le premier m´a donné la vie dont je suis originaire et la seconde m´a donné tout le reste et a fait de moi ce que je suis aujourd´hui. C´est elle qui m´a doté de cette capacité de culture politique et m´a appris qu´on ne fait pas la politique pour soi mais pour servir son pays.

Un vrai citoyen est celui qui défend son pays en tout temps et en tout lieu pour préserver ses intérêts vitaux comme la question du Togo britannique. C´est en cela qu´on reconnaît les vrais Togolais d´origine et non par des lois bidons pour distinguer les Togolais de l´étranger de ceux de l´intérieur comme l´Assemblée nationale a l´habitude de fabriquer et tailler des lois sur mesure sans vraiment penser à l´avenir de ce pays. Il faut sortir ce pays des mains de ceux qui ne se soucient pas de son avenir mais des leurs. Je vous donne rendez-vous pour 2025. Je vais battre sèchement Faure Gnassingbé dans les urnes s´il prend le risque de se représenter encore et il va reconnaître aussi sa défaite. Je l´espère, et il va m´appeler même au téléphone pour me féliciter en bon démocrate.

Dr. Christian Spieker

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.