Doufelgou toujours imperméable aux manifestations

Image illustrative

On n’en finira donc pas avec ce système anarchique où les lois restent telles pendant que des mains dans l’ombre dictent leur volonté antidémocratique sur le terrain. Si les organisateurs des manifestations politiques pacifiques de ce samedi ont obtenu l’autorisation du ministère de l’administration territoriale pour étendre les manifestations dans la préfecture de Doufelgou, la ville après Pya en allant vers Mango, les forces de l’ordre ont été dressées en bouclier contre tout rassemblement ce matin.

Rappelons que Faure Gnassingbé était ces derniers jour dans cette ville où il a inauguré le marché central. Sa résidence présidentielle y a été l’objet d’un incendie au cours de cette semaine.

Le mercredi 29 novembre, les militants de la coalition des 14 partis de l’opposition ont eu droit à pareille surprise à Doufelgou, préfecture d’origine de plusieurs cadres d’UNIR le parti au pouvoir (Gilbert Bawara, Adji Othêt Ayassor…). Une ferme interdiction de manifester de la part du préfet de la localité, prétextait que les organisateurs n’avaient pas les autorisations nécessaires. Faut-il le rappeler, la loi sur les manifestations ne dispose pas en termes d’autorisation. Plutôt une question d’information de l’autorité et d’entente entre ladite autorité et les organisateurs.

Ce samedi, alors que la coalition soutient avoir mené les démarches nécessaires et obtenu l’assentiment de l’administration territoriale pour la tenue de la marche à Doufelgou, un groupe de corps habillés se positionne en barricade interdisant tout rassemblement. « nous avons reçu les ordres, si on nous appel pour nous dire de vous laisser marcher on vous laisse marcher « ont-ils confié aux responsables de l’opposition dans cette localité ce matin.

D’autres sources font état de jeunes du parti UNIR qui menaceraient d’attaquer les militants de l’opposition candidats aux manifestations.

A suivre…

Source : www.icilome.com

1 COMMENTAIRE

  1. Depuis que ces marches ont lieu le résultat c’est quoi nous voulons tous un changement mais pas dans ce désordre où les organisateurs clament pacifiques les marches alors que sur le terrain c’est autre des excités et des irresponsablew en tenue débrayée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.