‘Dialogue politique inclusif et sincère’

0
457

La 18e session du dialogue entre le gouvernement et l’Union européenne s’est déroulée lundi à Lomé. Autour de la table, officiels togolais et les ambassadeurs de l’UE, de France et d’Allemagne.

Les travaux étaient dirigés par Robert Dussey, le ministre en charge des Affaires étrangères. D’autres membres de l’équipe gouvernement étaient également présents parmi lesquels les ministre de la Sécurité et de l’Administration territoriale.

En vertu de l’article 8 de l’Accord de partenariat ACP-UE, un dialogue politique périodique a été institué entre le Togo et l’UE. Il se tient généralement au second semestre de chaque année.

‘Cette rencontre se tient dans un contexte sociopolitique inhabituel et beaucoup de questions se posent sur l’avenir de notre pays. Mais je voudrais vous rassurer que le gouvernement prendra toutes les décisions qui iront dans le sens de la stabilité et également pour le bien-être de notre population’, a déclaré M. Dussey.

‘Sur la situation politique au Togo, il a notamment été question des réformes institutionnelles et constitutionnelles qui sont au centre des manifestations qui ont rendu le climat sociopolitique délétère. Le gouvernement a rassuré la partie européenne sur les dispositions en cours afin qu’un dialogue politique inclusif et sincère se tienne pour sortir de cette crise’, souligne le communiqué final.

L’ambassadrice européenne au Togo, Cristina Martins Barreira, a salué l’annonce par les autorités de l’ouverture d’un dialogue avec l’opposition pour mettre fin aux tensions.

Les échanges ont aussi porté sur les questions d’actualité, le processus de décentralisation, la migration, les retombées du récent sommet Afrique-UE à Abidjan, le plan national de développement et la lutte contre le terrorisme.

L’ambassadrice européenne au Togo, Cristina Martins Barreira, a salué l’annonce par les autorités de l’ouverture d’un dialogue avec l’opposition pour mettre fin aux tensions.

Republic Of Togo