Dialogue de sourds entre Octave Nicoué Broohm et les grévistes des Universités publiques

0
609

Les enseignants-chercheurs des deux Universités du Togo sont en « grève illimitée » depuis le lundi 25 juin. Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche dénonce le fait qu’ils sont en débrayage « sans aviser ».

Entre le corps enseignant des Université de Lomé et de Kara et Prof Octave Nicoué Broohm, c’est le dialogue de sourds. Alors qu’ils sont en grève de façon illimitée depuis le lundi dernier, leur ministre de tutelle sort un courrier pour condamner ce mouvement d’humeur.

Selon la correspondance qu’il adresse aux secrétaires généraux des deux syndicats (SEST et SNES) qui ont appelé au débrayage, le ministre « constate malheureusement que, malgré les efforts entrepris pour apporter les solutions aux revendications, dans la mesure du possible, vous (les enseignants, NDLR) préférez entrer en grève, sans aviser ».

Dans ce contexte, précise-t-il, « Le conflit étant ouvert, j’en tirerai toutes les conséquences qui en découleront pour la suite de nos relations ».

Tout en menaçant, l’autorité politique qui se trouve être professeur de philosophie, également ancien syndicaliste, ajoute qu’il « reste néanmoins disponible pour poursuivre les discussions ».

A.H.

Source : www.lomechrono.com