Dialogue au Togo : Le Front Citoyen Togo Debout dit non à l’inclusion 27 décembre 2017

Dialogue au Togo : Le Front Citoyen Togo Debout dit non à l’inclusion 27 décembre 2017

Par Marcelle Apévi, togo-online.co.uk

La question du dialogue inclusif pour lequel Faure Gnassingbé et ses sbires se battent continue de susciter des réactions. Si avec la CEDEAO et le Millenium Challenge Account (MCC) parlent le même langage que le pouvoir, ce qui est dans l’ordre normal des choses, quand on sait tout ce que le RPT/UNIR met en jeu, mallettes bourrées de frics bien sûr pour y parvenir, la coalition des 14 partis politiques rejoint par le Front Citoyen Togo Debout, militent pour son exclusivité. Selon les forces démocratiques, ces assises si elles doivent avoir lieu, ne doit plus en aucun cas constituer un cadre d’expression des gens qui ne réclament rien et qui seront des suppôts du pouvoir juste pour troubler l’eau et en tirer profit.

Dans son interview publiée par Jeune Afrique, Faure Gnassingbé martèle cette approche qui a toujours constitué un subterfuge derrière lequel le RPT/UNIR se cache pour imposer son règle controversé au peuple Togolais. Ainsi, ils s’activent dans la création d’associations fictives pour renforcer les particules politiques qui se résument en la personne de leur président et qui ont pour siège, le salon de celui-ci. Ces derniers temps, il y en a qui répondent au nom de « NE TOUCHE PAS A MON PRESIDENT », une incongruité sous le ciel de la dictature des Gnassingbé.

Pour mettre fin à cette politique absurde sur laquelle Faure Gnassingbé et ses amis se basent pour marteler l’aspect inclusif du dialogue avec l’appui acheté d’une soi-disant communauté internationale, le Front Citoyen Togo Debout a, au cours de sa conférence publique qui a eu lieu mardi 26 décembre dernier au siège du Syndicat des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT), indiqué qu’inviter des partis qui n’ont ni manifesté ni revendiqué, comme le dit le chef de l’Etat lui-même, et qui ne sont donc pas acteurs de la crise, revient à banaliser cette crise, à disperser les énergies et afficher une volonté manifeste de déplacer une fois encore le problème sans une solution réelle. « On retombera par ce fait même, dans les erreurs du passé qui font perdurer et enliser la crise togolaise » a-t-il poursuivi.

Et pour renforcer cette position, le Front Citoyen Togo Debout affirme ne pas exiger sa présence effective au dialogue, mais restera en état de veille et gardien de ce dialogue et n’acceptera pas que des compromis politiques partisans se fassent sur le dos du peuple.

Un message donc aux agitateurs qui avec quel financement on ne sait, multiplient des déclarations pour quémander leur participation au dialogue, surtout ces particules qui se réclament de l’opposition mais qui, à travers leurs actes et actions, militent en faveur du RPT/UNIR qui est leur financier.

La récréation est donc terminée avec ce message qui renseigne la communauté internationale sur la réalité de cette position malencontreuse qu’elle soutient sans véritablement comprendre le fond des choses.

Cette sortie du Front Citoyen Togo Debout lève l’équivoque et interpelle le gouvernement RPT/UNIR à cesser ces élucubrations qui ne vont pas dans le sens de leur adhésion aux aspirations profondes du peuple, mais œuvrent pour l’assise confortable et le renforcement de la dictature du jeune dictateur sanguinaire.

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.