Deux présumés profanateurs de tombes dans les mailles de la police de Tado

Les populations du village d’AOUTELE (canton de Tado), dans la préfecture de Moyen-Mono, sont depuis un certain temps victimes d’un fléau qui bat son plein. Des individus mal intentionnés se permettent de profaner les tombes dans le cimetière du village à la recherche d’organes humains.

Les deux malfrats appréhendés, selon les informations, travaillent de concert avec un réseau de trafiquants d’organes humains au Bénin voisin où des pièces détachées humaines leur sont livrées à des fins rituelles et autres pratiques.

La récurrence du phénomène de profanation de tombes dans le village D’AOUTELE scandalise les habitants de cette localité au point où nombre d’entre eux décident d’inhumer leurs morts, dans leurs domiciles.

A en croire les sources, les deux présumés profanateurs font partie de ceux-là même qui préfèrent enterrer leurs morts dans leurs maisons.

Les deux individus mis aux arrêts sont remis à la Police de Tado où ils seront par après transférés autorités judiciaires de Tohoun pour qu’ils répondent de leurs actes.

Les habitants d’AOUTELE entendent suivre le dossier de –

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.