Des recommandations pour résoudre la crise climatique Togo

0
401

L’ONG Les Amis de la Terre a animé mardi à Lomé une conférence publique sur le thème « Le monde sans les énergies fossiles. La transition vers les énergies renouvelables ». La conférence  qui vise notamment à évoquer le lien entre les énergies fossiles et les changements climatiques a été ouverte par François Lardja Monkouna, conseillé du ministre de l’Environnement et des ressources forestières. A l’arrivée une pile de recommandations a été formulée devant amener à résoudre la crise climatique au Togo.

Convaincue que l’un des problèmes majeurs que pose l’utilisation des énergies fossiles est leur niveau de pollution très élevé, la cinquantaine qui a participé à la conférence publique a émis des recommandations à l’endroit  du gouvernement, du secteur privé et des organisations de la société civile ou des populations.

Les recommandations à l’intention du gouvernement sont relatives à la mise en place d’une législation nationale sur la transition énergétique, l’amélioration du cadre politique énergétique, institutionnel pour prendre en compte la transition énergétique, la proposition des technologies d’énergies renouvelables écosensibles et  l’effectivité de la décentralisation afin de pouvoir opérationnaliser la démocratie énergétique entre autres.

Les Amis de la Terre recommandent aux acteurs du secteur privé de systématiser le reboisement compensatoire non seulement du fait des végétations détruites mais aussi pour séquestrer les gaz à effet de serre et d’augmenter les capacités de stockage et de sécurisation du gaz butane pour la consommation domestique.

Dans le même temps, ils souhaitent que la société civile devienne des acteurs, à part entière, dans le processus de transition démocratique, adoptent  voire multiplient les gestes  écocitoyens et organisent des séances de plaidoyer ; de sensibilisation et de dialogue sur la problématique de transition énergétique.

A l’ouverture de la conférence, le représentant du ministre André Johnson s’est félicité de l’initiative de l’ONG a rappelé l’importance de la réduction de l’usage des énergies fossiles dans la lutte contre le changement climatique.

« Réduire par tous les moyens l’usage des énergies fossiles, émettrices des gaz à effet de serre est une solution efficace contre les changements climatiques. Les combustibles fossiles étant des ressources d’émission de gaz à effet de serre, il est important de mettre en œuvre des initiatives sobres en carbone », a indiqué M. Monkouna.

Elorm Kokou Amégadzé, Directeur exécutif par intérim de l’ONG ‘Les amis de la terre, a pour sa part dressé un bilan positif de la journée et a annoncé la tenue pour très bientôt d’une rencontre consacrée au suivi de leurs recommandations.

TogoBreakingNews.info