Davantage d’indépendance pour la CNDH

Les députés ont adopté jeudi le projet de loi relatif à la composition, l’organisation et les attributions de Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), l’une des institutions les plus anciennes et les plus innovantes d’Afrique.

‘L’adoption du projet de loi symbolise votre volonté d’accompagner les efforts du gouvernement dans la promotion et la protection des droits de l’homme. Le texte introduit des innovations majeures destinées à consolider son indépendance’, a déclaré Nakpa Polo, le secrétaire d’Etat chargé des Droits de l’homme.

La CNDS comprend 9 membres, dont au moins 3 femmes. Leur mandat n’est pas révocable.

Plusieurs députés de l’opposition (ANC et UFC) ont pris part aux travaux en simples ‘observateurs’.

Republic Of Togo