Crise politique : L’UE n’a pas de solution miracle

0
302

La 18e session de dialogue entre l’Union européenne (UE) et le gouvernement togolais s’est tenue à Lomé lundi. Les travaux, présidés par Robert Dussey, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine, a vu la participation des ambassadeurs de la France, de l’Allemagne et bien sûr de l’UE.

Evidemment, la crise politique qui secoue le Togo depuis le 19 août dernier s’est invité dans les débats lors de cette 18e session. Cristina Martins Barreira, Ambassadrice de l’UE au Togo, tout en encourageant les efforts des acteurs politiques en faveur de l’apaisement, a indiqué que l’UE n’a pas une solution magique à proposer aux Togolais.

« L’Union européenne n’a pas de solution à proposer. C’est aux Togolais eux-mêmes de trouver les solutions pour une sortie de crise », a-t-elle déclaré.

Cristina Martins Barreira marque toutefois la disponibilité de l’UE à soutenir les Togolais en cas de besoin.

Ce dialogue entre l’UE et le Togo, organisé chaque année, s’inscrit dans la logique de l’article 8 de l’Accord de Partenariat ACP-UE. La crise politique, le processus de décentralisation, la migration, les retombées du récent sommet Afrique-UE à Abidjan, le plan national de développement et la lutte contre le terrorisme sont des sujets discutés lors de cette 18e session.

I.K

Source : www.icilome.com