Crimes sexuels dans l’Église : le clergé ne veut plus être complice

Au Togo, l’Église catholique n’entend plus se taire sur les crimes d’abus sexuels des prêtres. La Conférence des Évêques du Togo (CET) vient de mettre sur pied un dispositif de signalement des abus sexuels sur mineurs dont ses prêtres seraient accusés. Une recommandation du Pape François.

Le bureau de signalement, déjà en place dans le diocèse de Lomé, est composé des pères Bertin Agbobly-Atayi et Laurent Kpogo, vicaires généraux du diocèse de Lomé, le père Donatien Atitsè, membre de la congrégation des missionnaires Comboniens de Jésus, le père Thierry Guefly, prêtre du diocèse de Lomé et la sœur Aurélie d’Almeida, religieuse franciscaine.

Cette liste a été transmise à la Nonciature Apostolique lors de la 123è session ordinaire de la CET tenue la semaine dernière.

Rattaché au vicariat général chargé du clergé, cet organe a pour mission de recueillir des renseignements sur des crimes d’abus sexuels dont sont accusés les prêtres, diacres ou encore toute personne consacrée. Le bureau des autres diocèses est attendu dans les prochains jours.

La loi de l’Église catholique, soulignons–

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.