Cri de détresse des habitants de Lomé

Le calvaire dure depuis trois jours de fortes pluies s’abattent sur la capitale togolaise. Plusieurs habitations, rues, routes sont inondées.

« Venez nous sauver ! Les routes, oui. Mais où sont les canalisations pour drainer les eaux vers les bas-fonds ? Nous sommes fatigués », a lancé un père de famille à Kégué-Zogbédji, une périphérie de la capitale.

Là, c’est la désolation (Cf. images). Même les nouvelles routes construites à coups de milliards de nos francs sont inondées. C’est l’exemple du carrefour Bodjona devenu impraticable.

Comme l’ironise un habitant rencontré ce matin à Bè, la capitale est devenue « l’eau-mé ». Pour sortir de sa maison et vaquer à ses occupations, il faut faire des détours. Mais c’est aussi avec tous les risques possibles.

I.K

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.