Covid-19: entres militaires et braqueurs, les Togolais livrés à eux-mêmes

Tels des orphelins sans défenses, les populations Togolaises sont victimes de la pandémie de Covid-19, aux exactions des forces de maintien d’ordre et de sécurité, les forces de défense et les malfrats. Pas moyen de se mettre à l’abri de ces forces hors la loi qui terrorisent le peuple.


L’avènement du Coronavirus coïncide avec ces fléaux qui menacent quotidiennement la quiétude des populations togolaises Malgré la militarisation à outrance du pays, des hommes bien formés et armés multiplient leurs crimes sur le territoire.

A LIRE AUSSI: Force anti-covid : les dernières consignes du Col Okpaoul avant son départ

Les modes opératoires de ces soi-disants malfrats ne diffèrent en rien de ceux utilisés par les forces dites régulières, sur le terrain.

Casser l’ouverture de portails, les forces de l’ordre et de sécurité et les militaires en font, les malfrats aussi.

Pour arrêter Gabriel Agbéyomé Kodjo, les éléments déployés par la gendarmerie nationale ont eu à defoncer et portail et portes. Pour cambrioler le sieur Etsri ce 29 avril 2020 aux environs de 2h du matin, au quartier Kpogan Agodékè, les malfrats ont eu recours aux mêmes modes opératoires.

A LIRE AUSSI: [Secret de Palais]: la vraie mission des médecins Cubains au Togo

Ainsi ces trois forces cohabitent pour semer la désolation dans les cœurs des pauvres populations togolaises qui vivent dans leur propre pays, comme des esclaves.

Et face à cette situation, la justice n’existe que pour les “Faure”. Les faibles sont condamnés avant même leur plainte devant les tribunaux du Togo.

Qui pour sauver le peuple Togolais? Difficile de le savoir.

A suivre…

Togo-Online

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.