Côte d’Ivoire : le passage de Samuel Eto’o divise la famille de DJ Arafat

72


Même dans son sommeil profond, DJ Arafat fait encore parler de lui. Hier nous apprenions que l’international Camerounais Samuel Eto’o Fils, a effectué le déplacement à Abidjan pour apporter sa proximité à la famille du « président de la chine populaire ».

L’ancien joueur du Fc Barcelone et quadruple ballon d’or africain a été aperçu dans la soirée de ce mercredi 14 aout 2019 aux côtés de Tina Glamour, la maman d’Arafat. Cette rencontre a eu lieu au domicile du dénommé Kenzo Cash, le président du comité d’organisation des obsèques du « Commandant Zabra». Une occasion pour Samuel Eto’o de témoigner sa compassion et sa proximité à la famille éplorée. Mais ce passage de l’ancien capitaine des Lions indomptables en Côte d’Ivoire divise ; dans la mesure où certains proches indiquent que le joueur aurait fait un don de plus de 40 millions de CFA à la famille de l’artiste.

Un proche de DJ Arafat en la personne de l’artiste Souleymane Kamagaté, dément sur sa page Facebook ces allégations et estime que ces polémiques pourraient entacher le bon déroulement des obsèques. « Si nous voulons que la mémoire de Dj Arafat repose en paix, si nous l’aimons vraiment, il faut qu’on arrête de diffuser de fausses informations. Tant qu’une information ne vient pas de la famille ou du comité chargé d’organisation des obsèques de Dj Arafat, ne croyez à rien. Vous serez informés dans les moindres détails de tout ce qui se passera », a-t-il dit.

« Samuel Eto’o Fils n’a pas donné un seul rond, la vidéo que vous voyez avec la mère de DJ Arafat, ce n’est pas chez Arafat, mais chez Kenzo. Eto’o fils n’a donné 42 Millions à qui que ce soit. Le moment de faire les dons n’est pas encore arrivé. Restons concentrés », a-t-il conclu.

Pour rappel, le célèbre chanteur ivoirien avait dédié une chanson il y a quelques années à la star du Foot. Ce dernier faisait parti des parrains privilégiés d’Ange Didier Arafat.

Source : l-frii.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here