Côte d’Ivoire / Abidjan : Un sommet dans le sommet!

En marge du sommet sur là 2Oème Reconstitution de I’ IDA tenu mi-juillet à Abidjan et qui a regroupé une quinzaine de chefs d’Etat, une autre encontre tripartite se serait tenue entre le jeune doyen Faure Gnassingbé, Alassane Dramane Ouattara et Patrice Talon. Un palabre à trois. De quoi pourrait bien discuter le triumvirat ? C’est la question que beaucoup se sont posée.

II est utile de rappeler qu’à la veille du sommet d’Abidjan, Patrice Talon était la super star d’un autre sommet cette fois citoyen sur la bonne gouvernance, l’alternance et la démocratie dans son pays où il a pris l’engagement de faire de Cotonou la capitale de la limitation du mandat présidentiel à deux, non sans rappeler à ses pairs et compères qui se prennent pour Dieu Tout-puissant et qui considèrent leur pouvoir comme d’émanation divine, de redescendre sur terre. On connaît l’adage, plus on monte et plus dure est la chute, surtout que n’est pas Dieu qui veut.

Le jeune doyen et le vieux sénile ivoirien et d’autres satrapes comme Alpha Condé devraient se sentir visés. Ce sont eux qui se considèrent comme « désignés par Dieu » pour diriger leur pays et tant que Atakitikata leur prêtera vie, ils continueront à régner ad vitam aeternam. Auraient-ils profité de ce sommet à trois pour rappeler à Talon l’humiliation, la honte qu’il leur a foutue ? Peu probable.

Mais l’hypothèse la plus plausible est que le cas de l’ancienne égérie « miam- miam » du jeuné doyen, dame Reckya Madougou serait au cœur de ce palabre en trio. Depuis 4 mois, le monde s’est effondré sur la sirène de Parakou. La starlette des réseaux sociaux qui aimait taper plein dans les yeux des internautes avec ses photos select et glamour publiées quotidiennement, est coincée depuis le 3 mars entre les quatre murs dans la maison d’arrêt d’Akpro-Missérété à Porto-Novo où elle a comme congénères des rats et des cafards.

Les conditions carcérales de Reckya ne sont pas du tout du goût du jeune doyen qui avait entrepris un lobbying auprès de ses pairs de la sous-région afin d’intercéder en faveur de son égérie auprès de Patrice Talon. Parmi les chefs d’Etat sollicités figurait en bonne place son parrain le vieux dictateur ivoirien Alassane Ouattara, Occasion faisant le larron, Faure et Ouattara ont profité du sommet sur l’IDA pour organiser un mini-sommet avec Talon sur le cas Reckya. Ont-ils obtenu gain de cause? L’avenir nous le dira.

Source : Liberté N°3430 du Jeudi 22 Juillet 2021

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.