Corridor sanitaire

132

Cinq pays du corridor Abidjan-Lagos (Côte d’Ivoire, Nigeria, Bénin, Ghana et Togo) discutent depuis mercredi à Lomé sur les moyens de mettre en œuvre un dispositif de surveillance et de riposte aux maladies épidémiologiques (Ebola, méningites, Lassa …).

‘Nous sommes réunis pendant trois jours pour partager nos données frontalières. Chaque pays a identifié une ou deux maladies potentiellement dangereuses. Reste à réfléchir à des actions concertées et solidaires’, a indiqué Idrissa Koné, le secrétaire exécutif de l’Organisation du corridor Abidjan-Lagos (OCAL).

M. Koné souhaite créer une cellule sous- régionale de surveillance. 

Bonne idée, estime Lucile Imboua, le représentante de l’OMS au Togo, à condition que la surveillance soit rigoureuse aux frontières qui enregistrent des flux  migratoires importants.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here