Congo-Brazzaville: des proches du pasteur Ntumi libérés

« La Commission a l’honneur et le plaisir de mettre à la disposition des représentants du révérend Pasteur Ntumi quelques-uns de nos frères qui étaient en garde-à-vue », a déclaré un responsable de cette Commission lors d’une cérémonie symbolique de remise en liberté de cinq détenus ; une cérémonie qui s’est déroulée dans la cour du ministère de l’Intérieur.

L’acte fait partie de l’application de l’accord de cessez-le-feu devant ramener la paix dans le Pool, selon Ané Philippe Bibi, représentant du Pasteur Ntumi.

« Cinq détenus viennent d’être libérés pour que nous puissions essayer de comprendre effectivement que l’accord de cessez-le-feu et de cessation des hostilités [du 23 décembre] que nous avons signé est bien réel et que son application est en marche. C’est une symbolique, d’autres procédures vont suivre, d’autres détenus vont être libérés », a affirmé M. Bibi.

Bien qu’il ait recouvré sa liberté après quinze mois de détention, Alexandre Mouzita est loin d’oublier les faits vécus le jour de son arrestation : « J’ai été arrêté à Malela dans le district de Mayama. Là où j’ai été arrêté, il y avait sept morts sur place dont quatre femmes. J’étais le seul survivant avec une fille de 7 ans que je ne vois pas », s’est-il souvenu.

On estime à 150 le nombre des proches du Pasteur Ntumi qui ont été arrêtés. Une vingtaine aurait été relaxée après la signature de l’accord. Quelques autres l’ont été bien avant dans le but de les impliquer dans les négociations.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.