Compassion sélective

222

Le chef de l’ANC (opposition), Jean-Pierre Fabre, dénonce à chaque nouvelle manifestation la violence des forces de sécurité et adresse sa compassion ‘aux blessés victimes de la violence du régime’.

En revanche, quand deux soldats sont lynchés à mort par des manifestants à Sokodé, pas un mot, pas un regret, pas un message de condamnation.

A propos des violences qui avaient émaillé la manifestation du 5 octobre dernier, M. Fabre explique qu’il n’est responsable de rien. Il met sur le dos de ‘groupes infiltrés’ les incidents et les casses.

On a la maitrise de nos militants’, a déclaré sans rire celui qui se présente comme le leader de l’opposition.

Les Togolais sont peut-être naïfs et manipulables, mais pas à ce point.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here