Comment la fondation Konrad Adenauer prépare les femmes togolaises pour les prochaines élections

0
254

Bien qu’elle représente une partie importante de la société, la femme est généralement sous représentée en politique sur le continent. Konrad Adenauer Stiftung joue sa partition en incitant les Togolaises à participer aux prochaines élections.

Depuis ce 8 septembre, dans un hôtel de la place, des femmes leaders togolaises sont à l’académie politique de l’année 2023. Organisée par Konrad Adenauer Stiftung, en concertation avec le Caucus des femmes parlementaires du Togo, cette école formation de deux jours se déroule sous le thème « La participation politique des femmes au Togo ».

C’est un secret de Polichinelle de dire que la femme occupe une part importante dans le tissu social, dans les activités économiques en Afrique. Sauf qu’en matière de politique, elles sont, la plupart du temps, invisibles.

C’est pour donc leur permettre un plein épanouissement en matière de la gestion de la cité que ladite formation est organisée dont la cérémonie d’ouverture a vu la participation active de Camilla Gendolla, représentante de l’ambassadeur d’Allemagne au Togo.

« La Fondation Konrad Adenauer Stiftung accompagne dans le cadre de cette formation le Caucus des femmes parlementaires du Togo afin que celles-ci puissent à leur tour aider les femmes du pays à mieux s’impliquer en politique et qu’il y ait plus de participations politiques de la femme ici au Togo », explique Théodore Golli, chargé de programme politique et think tank du programme dialogue politique en Afrique de l’ouest de la Konrad Adenauer Stiftung.

Et d’ajouter : « Notre attente est que la femme togolaise ne joue plus les seconds rôles mais qu’elle assume plutôt ses responsabilités et faire parler ses capacités à prendre des décisions. C’est pourquoi nous voulons que via cette session de formation, les femmes participent en grand nombre aux prochaines élections qui auront lieu au Togo ».

Camilla Gendolla, représentante de l’ambassadeur d’Allemagne au Togo à la cérémonie d’ouverture des travaux, insiste sur le fait que malgré les efforts qui sont faits, la femme reste toujours sous représentée.

« Au Togo comme en Allemagne, nous avons des femmes présidentes de l’Assemblée nationale. En Allemagne, les femmes représentent 20% de près de 600 députés au parlement. Cela démontre que maintenant chacun a la possibilité de participer à la vie politique à part égale », insiste-t-elle. Raison pour laquelle, ajoute-t-elle, la diplomatie allemande s’emploie « pour une politique étrangère pour toutes et pour tous ».

Au Togo, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) prépare actuellement les prochaines élections. Elles sont annoncées avoir lieu avant la fin de l’année 2023.  Celles qui donnent la vie doivent y jouer un grand rôle à travers une participation massive. C’est le souhait de la fondation Konrad Adenauer Stiftung.

Source : icilome.com