Cinkassé : Affrontements autour d’une opération de saisie de motos

Des affrontements ont éclaté à Cinkassé, une ville frontalière avec le Burkina Faso, à 650km au Nord de Lomé. A l’origine, une opération de saisie de motos par des douaniers, qui a dégénéré.

Selon les informations, des douaniers sont descendus dans la ville ce matin pour une opération de saisie de motos non immatriculées ou d’immatriculations étrangères. Mais les jeunes de la ville qui n’ont pas apprécié cette descente, se sont rapidement organisés pour empêcher les douaniers qui veulent faire respecter l’interdiction de circuler avec des motos non immatriculées.

« Nous n’avons pas de boulot dans cette ville. Les efforts que nous faisons nous-mêmes pour gagner notre pain quotidien, ils veulent aussi nous les reprendre. Pas question de se laisser faire », a confié un habitant de la ville que nous avons réussi à joindre ce soir.

Barricades, casses, courses-poursuites, c’est le spectacle qu’ont vécu les populations de la ville toute la journée où la situation était tendue jusqu’à ce soir. Les jeunes, dans leur désir d’empêcher les douaniers à avoir accès aux quartiers de la ville, ont barricadé les voies et brûlé des pneus. Ils ont également barricadé la Nationale N°1, empêchant ainsi la circulation sur cette voie une bonne partie de la journée.

Pire, un groupe de jeunes est allé à la douane de Cinkassé où il est allé ramasser les motos saisies et casser les vitres des bureaux et des véhicules sur place. Pour montrer leur détermination, ces jeunes ont improvisé une marche en direction de la préfecture. Mais très rapidement, ils ont été dispersés à coup de grenades lacrymogènes.

La ville de Cinkassé est quadrillée depuis ce soir et sous surveillance des forces de l’ordre et de sécurité. Selon les informations, les auteurs des casses fuient la ville.

I.K

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.