Christophe Tchao : « Ce n’est pas à nous les députés de matérialiser la décision de la Cour »

112


En début de semaine, la Cour Constitutionnelle du Togo a fait sortir un communiqué appelant l’Exécutif et la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) à organiser les élections législatives avant la fin de cette année 2018.

« Le mandat des députés actuels ayant débuté le 20 août 2013, il prend fin le 19 août 2018. Par conséquent, les élections doivent avoir lieu dans la période du 20 juillet au 19 août 2018 », lit-on dans le communiqué de la Cour.

Pour Christophe Tchao, député de l’Union pour la République (UNIR), cette sortie n’est qu’un simple « rappel ». « J’ai accueilli message de la Cour comme tous les parlementaires. Nous les députés, nous étions conscients qu’à la fin de ce mois, de façon légale, c’est la fin de notre législature, nous le savons. Tous les députés le savent. Aujourd’hui, ce que la Cour a dit n’est qu’un rappel », a indique le Président du Groupe parlementaire UNIR.

Selon l’ancien ministre des Sports, il revient maintenant au gouvernement, à travers la CENI, de tout mettre en œuvre pour matérialiser la décision de la Cour. « Ce n’est pas à nous (les députés) de matérialiser la décision de la Cour. Le 30 juin, c’est la fin de notre législature de façon de légale », a-t-il ajouté.

Pour ce ponte du régime de Faure Gnassingbé, les députés UNIR sont déjà prêts pour les prochaines échéances électorales. « Nous (députés UNIR, ndlr), nous sommes prêts à aller aux élections », a-t-il conclu.

Godfrey Akpa

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here