Choisir entre le nécessaire et le paraître

L’un des problèmes majeurs de nos jours dans notre société, pas seulement au niveau de la jeunesse mais de beaucoup de personnes, est le paraître. Ainsi ils sont nombreux à vivre au-dessus de leurs moyens. Les conséquences immédiates sont le surendettement, l’escroquerie, le vol, les jeux de hasard comme la loterie et pire l’entrée dans des sectes au sein desquelles on promet monts et merveilles, on rend riche tout en oubliant qu’il y a toujours en contrepartie une rétribution.

Nombre de mes compatriotes vivent dans des maisons de location mais dès l’instant qu’ils trouvent un peu de moyens, le premier reflexe est de s’acheter une voiture, un engin à deux roues, un téléphone portable de dernière génération, encore faudra-t-il que ce soit d’utilité, servant pour leur travail, leur business, alors que ces fonds difficilement trouvés ou non, pourrait servir à entamer un business, un commerce ou à entreprendre.

Combien sont-ils à réfléchir au paraître au détriment de leur avenir et à celui de leurs progénitures. S’acheter une voiture ou un engin à deux roues génère plus de dépenses qu’on ne le pense: l’assurance, le carburant, les frais de réparation, les pièces de rechange et si par malheur vous subissez un accident, vous perdez l’entièreté de votre financement. Et au passage aussi les cambrioleurs et les voleurs peuvent vous déposséder de votre bien.

Or en investissant dans une structure génératrice de revenus, vous garantissez non seulement votre fonds qui a servi à l’achat de ces matériels non essentiel (pour le moment), mais surtout vous sécurisez votre avenir.

Chaque chose dit-on, a son temps. Il ne faut jamais chercher à se surpasser, à vivre au-dessus de ses moyens, à vouloir forcément faire et agir comme l’autre parce qu’on est de la même génération, du même rang social et vouloir le copier parce qu’il s’est offert ceci ou cela. Il faut privilégier la nécessité plutôt que le paraître car tôt ou tard il y aura une chute. C’est comme si vous construisez sur du sable sans fondation solide. Chacun est né avec son destin et les destins ne se ressemblent guère.

Profitez du peu que vous avez pour construire l’avenir. À quoi ça sert de s’acheter une voiture et d’aller la garer dans une station d’essence, dans un garage de mécanicien, chez un voisin alors qu’on peut l’investir autrement pour générer des revenus ?

Bon début de semaine à tous. Que les ancêtres protègent et bénissent.

J’ai encore dit…

Anani Sossou

Source : icilome.com