CENI : L’UFC n’a pas pu résister jusqu’au bout !

L’Union des Forces du Changement (UFC) a finalement inauguré le banc des membres de l’opposition parlementaire à la Commission Electorale Nationale Indépendante. Mardi 24 Octobre, Jean-Claude Homawoo s’est fait élire à l’Assemblée nationale, ce qui remet à 13 sur 17, les membres de cette commission.

Quoique les 12 premiers élus aient déjà pris fonction, constitués de 5 membres de la majorité présidentielle, 3 de la société civile et 3 membres de l’opposition extraparlementaire, l’UFC corrobore avec l’adage mieux vaut tard que jamais.

Alors que le parti de Gilchrist Olympio pataugeait aux côtés des autres partis de l’opposition parlementaire qui prônaient donc le boycott d’une CENI à quiproquo, mais surtout dans la logique d’un référendum, l’UFC introduit à la dernière minute Jean-Claude Homawoo dans cette institution.

Rien n’a encore fuité sur les dessous d’un tel retournement. Aux dernières nouvelles, la CENI n’aurait pas le référendum tant redouté dans son chronogramme. Une information à prendre avec des gants.

A.Lemou

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.