CEDEAO-CEEAC: Réunion ministérielle, points à Lomé sur les questions sécuritaires

23

Des participants à la réunion ministérielle à Lomé

Dimanche 29 Juillet 2018 – Les ministres des Affaires étrangères et de la Défense ou de la Sécurité des pays membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et ceux de la Communauté des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) ont tenu une réunion conjointe hier samedi 28 juillet à Lomé au Togo Search Togo afin d’identifier les menaces à la sécurité, d’anticiper et de développer une culture de paix. Le tout vise à prévenir l’enrôlement de jeunes par des organisations violentes, notamment le terrorisme, et leur radicalisation.

La réunion a été présidée par le ministre togolais des Affaires Etrangères, de la Coopération et de l’Intégration Africaine et président du Conseil des ministres de la CEDEAO, le Professeur Robert Dussey.

Au cours de cette réunion ministérielle, les participants se sont penchés sur les questions sécuritaires dans les deux espaces communautaires mais aussi sur les documents qui seront soumis aux chefs d’Etat et de gouvernement lors du sommet conjoint prévu pour le 30 juillet toujours à Lomé.

La réunion a été consacrée à l’examen et à l’adoption du projet de déclaration des Etats membres de la CEDEAO et de la CEEAC sur la paix, la sécurité, la stabilité, et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent. Le rapport de la réunion des experts des deux régions sur ces problématiques tenue les 10 et 11 juillet 2018 à Lomé, a été également examiné.

A terme, la CEDEAO et la CEEAC doivent mettre en place une approche globale et pragmatique de lutte contre le terrorisme, en accordant une attention particulière à la sécurité humaine, aux problèmes liés aux trafics en tous genres, à la gestion et à l’exploitation des ressources naturelles, à la transhumance.

Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de la Francophonie et de l’Intégration régionale du Gabon, et président du Conseil des ministres de la CEEAC, Régis Immongault Tatangani, a souhaité que l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale conçoivent une politique de surveillance commune portant sur le renforcement de l’échange de renseignements stratégiques, particulièrement en matière d’alerte précoce.

Mensah, Lomé

– Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou [email protected]

Koaci.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here