Cameroun : un élève de 15 ans poignarde à mort son enseignant de mathématiques


Un élève de classe de 4ème a poignardé son enseignant de mathématiques à l’aide d’un compas. Le drame est survenu ce mardi 14 janvier, au lycée de Nkolbisson. Un établissement situé dans l’arrondissement de Yaoundé 7.

La victime, Njoumi Tchakounté Maurice est un enseignant en cours d’intégration et vacataire dans ce lycée. Grièvement atteint, il a rendu l’âme un peu plus tard au CHU.

Selon les informations rapportées par l’enseignant-syndicaliste Jacques Bessala, la victime dispensait paisiblement son cours jusqu’au moment où son attention sera portée sur un élève manifestement distrait et non intéressé par la leçon.

Curieux, le prof décide de se rapprocher de la « brebis égaré » afin de s’enquérir auprès d’elle. Il constate que l’apprenant est plutôt concentré sur son téléphone portable.

L’enseignant intimera l’ordre à l’élève de lui donner ledit téléphone, l’élève refusera d’obtempérer, malgré les multiples ordres intimés par l’enseignant. Frustré par l’attitude méprisante de l’élève, le prof va essayer de saisir du téléphone.

Une tentative à laquelle l’élève opposera une résistance manifestement violente et farouche. S’en suivra donc une épreuve de bras de fer au cours de laquelle dans des péripéties encore non élucidées jusqu’ici, l’élève se servira d’un objet identifié comme un compas pour commettre enfin l’irréparable.

Le professeur est transporté dans un véhicule pour le CHU de Yaoundé. La voiture transportant le prof arrivera effectivement au CHU malheureusement, déjà vidé de son sang, le professeur rend l’âme devant le portail de l’hôpital.

Le défunt, fraîchement diplômé de l’Ecole normale supérieure, effectuait un stage en attentant son affectation par le ministère de l’Enseignement supérieur.


Source : l-frii.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.