Café : changement de paradigme

Les chefs d’Etats à la tête de pays producteurs de café sont réunis mercredi au siège des Nations-Unies en marge de l’Assemblée générale.

Présidents, ministres, industriels participent à une conférence sur le thème: « Actions pour un avenir durable du café’.

Le Togo est représenté par le ministre de l’Environnement, Wonou David Oladokoun.

Enselme Gouthon, secrétaire général du CCFCC, président en exercice de l’ACRAM et membre du Comité directeur du Forum mondial des pays producteurs de Café, est présent à la réunion.

Le secteur rencontre un certain nombre de difficultés.

Les prix du café ont atteint leur plus bas niveau en 13 ans et ont créé une crise qui affecte les producteurs dont le moyen de subsistance dépendent du café. Une situation qui affecte la réalisation des ODD, menace les emplois et les revenus.

Et les changements climatiques n’arrangent rien.

Les gouvernements sont invités à mettre en place des politiques favorables permettant l’utilisation de facteurs de production subventionnés et abordables, dont l’irrigation des caféiculteurs, en tant que mesure d’atténuation du changement climatique et créant un environnement propice à l’investissement dans la transformation et la création de valeur ajoutée, y compris la consommation locale du café.

Le président colombien, Iván Duque, a lancé un appel pressant appelant les dirigeants mondiaux à prendre au sérieux la crise du café et à investir les ressources et les actions nécessaires pour la résoudre.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.