Bénin – Djihadisme : Un journaliste risque 10 à 20 ans de prison ferme

0
485

Accusé de djihadisme, le journaliste Nigerian Damilola Ayeni de la Fondation pour le journalisme d’investigation (FIJ), risque une peine d’emprisonnement allant jussqu’à 20 ans.

Le professionnel de médias d’après les sources locales a été mis aux arrêts le 31 août dernier au Bénin dans le cadre d’une collecte d’informations liées à une thématique sur l’environnement.

Damilola d’abord détenu par les agents de Police en service à Parakou, sera transféré à Cotonou ce mardi 05 septembre 2023. Il sera ensuite écouté par la Brigade criminelle avant sa présentation à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet)”, écrit Beninwebtv.

Et si le mis en cause est reconnu coupable, il sera condamné à une peine allant de 10 à 20 ans de prison ferme.

“Damilola Ayeni n’est pas le premier journaliste arrêté dans ces conditions dans le nord Bénin. Depuis l’avènement des attaques djihadistes, les journalistes ont du mal à exercer convenablement leur métier cette partie du pays. Avant Damilola, plusieurs autres journalistes ont été arrêtés et écoutés à la Criet pour djihadisme ou encore espionnage”, rapporte le confrère.

Source : icilome.com