Awa Nana:« les victimes des Plateaux-Est présentent une vulnérabilité un peu plus accentuée »

,

La deuxième étape des processus d’indemnisation et de prises psycho-médicales des victimes des violences à caractère politique, de 1958 à 2005, a pris fin vendredi.

Cette deuxième étape a concerné les victimes des Plateaux-Est. Des 28 victimes, seuls 20 victimes ont bénéficié, chacune, d’une prise en charge et d’indemnisation.

« Au départ, ils étaient au nombre de 28. Il convient de signaler qu’on déplore malheureusement 4 victimes qui étaient décédées et 4 autres qu’on n’a pas pu joindre encore. Les 20 victimes qui ont été convoyées, ont été prises en charge. Notre première impression, c’est que les victimes des Plateaux-Est présentent une vulnérabilité un peu plus accentuée. On en a celles qui ont perdu la motricité de leurs membres inférieures ou leurs membres supérieures. Elles ont fait le tour des médecins spécialistes de leur pathologie. Nous pouvons dire que ces victimes vont repartir toutes munies de médicaments, des prescriptions, des soins, tels que les médecins les ont recommandés », a indiqué Awa Nana, présidente du Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN).

Selon elle, les victimes qui ont perdu la motricité de leurs membres supérieures ou inférieures ont été conduites au Centre National d’Appareillage Orthopédique (CENAO). « Elles vont pouvoir bénéficier d’engins mobiles et mêmes d’engins roulants motorisés ».

La troisième étape de cette phase d’indemnisations et de prises en charge psycho-médicale est prévue pour la semaine prochaine et concerne les victimes de la région Maritime et Kpalimé.

KG

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.