Augmentation du prix du gaz : Le Togo toujours à la renverse dans sa gouvernance hors sol

Sans qu’aucune note officielle ne soit rendue publique pour informer la misérable population, le prix du gaz butane passe du simple au double depuis le 12 août 2022 au Togo.

Des échanges de courriers entre le ministre du Commerce et les fournisseurs ont suffi pour clouer au piloris la misérable population du Togo dans un contexte déjà anxiogène de vie chère. Ainsi la bouteille de 6kg passe de 3120 à 5400 FCFA et celle de 12,5kg de 6500 à 11.300 FCFA soit une augmentation de 80%.

Du jamais vu dans ce rectangle. Déjà, avec les anciens prix, le Togo était le plus cher dans l’espace UEMOA. Et les nouveaux tarifs confirment juste un État en totale faillite. Au fond, il s’agit là d’une des pires décisions de la gouvernance Gnassingbé Faure.

Et sans gêne aucune, ce gouvernement étouffe le plus dramatiquement possible sa propre population. Dans l’espace UEMOA , le Togo détient le triste record de SMIG le plus bas. Quant aux salaires en général, ils constituent des perdiems ailleurs. Et c’est ce pays qui se cache derrière la guerre russo-ukrainienne pour crucifier son peuple.

C’est à croire que les dirigeants du Togo sont sans cœur. Ce pays gangrené par la corruption endémique, les détournements sans commune mesure, est bien au creux de la vague de surendettement.

Les mesures antisociales et hors sol de ces dernières heures sont l’expression de la banqueroute du Togo. Et tout porte à croire malheureusement que la mise sous éteignoir des forces démocratiques et de la société civile a été la dernière manœuvre sordide pour aboutir à ces décisions décapantes et imbuvables pour la majorité miséreuse de la population togolaise.

Ce faisant, c’est la déchéance de tout un pays par le cynisme et la méchanceté d’une minorité pilleuse et insatiable.

Honoré ADONTUI

Source : icilome.com