Aucun malade signalé au Togo

Le Bénin enregistre plusieurs cas de fièvre de Lassa.

Cette fièvre hémorragique est endémique dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, où elle infecte de 100 à 300.000 personnes par an dont 5 à 6.000 succombent.

Il n’existe à ce jour aucun vaccin contre ce virus qui représente un problème de santé publique.

Aucun cas n’est signalé au Togo voisin. Les services sanitaires exercent une étroite surveillance et coopérent avec le Bénin en échangeant les informations sur l’évolution de la maladie.

Lassa se manifeste par une forte fièvre, des maux de tête, de gorge, des nausées, des vomissements et des douleurs musculaires, notamment. En cas de doute, il est prudent de consulter un médecin.

Le principal réservoir du virus est un petit rongeur péri-domestique. Il se transmet à l’homme par contact avec les excréments de l’animal.

Un grand nombre de ces rongeurs vivent à proximité, voire à l’intérieur des habitations et leur taux d’infection peut aller jusqu’à 80%.

Il n’existe à ce jour qu’une seule molécule ayant montré une efficacité contre Lassa. Il s’agit de la Ribavirine, un antiviral à large spectre contre les virus à ARN utilisé en particulier pour le traitement de l’hépatite C.

Malheureusement, ce traitement ne représente pas une solution satisfaisante au problème que pose la fièvre de Lassa : pour être efficace, la Ribavirine doit être administrée très précocement après l’infection.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.