Home Société Assassinat de Kadhafi : une grosse erreur permise par l’occident ?

Assassinat de Kadhafi : une grosse erreur permise par l’occident ?

0
502
Kadhafi.jpg

Publicités

L’ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, décédé suite au soulèvement du printemps arabe en 2011, aurait été victime d’une « très grave erreur » de la part de l’Occident en le laissant être tué, déclare Antonio Tajani, vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères de l’Italie. Cette décision aurait déclenché une instabilité majeure en Libye et dans la région nord-africaine.

M. Tajani a exprimé ces opinions lors du forum d’été Versiliana à Marina di Pietrasanta (Lucques), sur la côte nord de la Toscane. Il a souligné que bien que Mouammar Kadhafi n’ait peut-être pas été un défenseur de la démocratie, sa disparition a conduit à une situation d’instabilité politique dans le pays et dans toute la région.

L’ancien dirigeant libyen, qui avait également joué un rôle important dans le rapprochement diplomatique entre la Libye et l’Italie, a été tué par les rebelles le 20 octobre 2011, en pleine période de soulèvement populaire. Cette issue violente a eu des répercussions significatives sur la stabilité politique et la sécurité en Libye ainsi que dans les pays voisins d’Afrique du Nord.

L’analyse de M. Tajani met en lumière les conséquences complexes et souvent imprévisibles des événements politiques internationaux. Si la mort de Kadhafi a été célébrée par certains comme la fin d’une ère autoritaire, elle a également ouvert la voie à des troubles et à une fragmentation du pouvoir en Libye. L’erreur perçue par M. Tajani résonne comme un rappel de l’importance des décisions prises lors de moments critiques, et de la nécessité de peser les conséquences à long terme de telles actions.

Ne manquez plus l’actualité du Togo et du monde, rejoignez notre groupe

Source : Togoweb.net