Arrêté et détenu depuis 2018 au Togo, Abdoul Aziz Goma appelle le gouvernement irlandais à l’aide

Les médias irlandais s’intéressent de plus en plus à la situation d’Abdoul Aziz Goma, un Irlandais d’origine togolaise arbitrairement arrêté et détenu depuis décembre 2018 au Togo. Abdoul Aziz Goma est tombé malade après avoir subi des traitements, cruels, inhumains et dégradants. Selon le journal irlandais leinsterleader.ie, Abdoul Aziz Goma a lancé un appel à l’aide au gouvernement irlandais afin qu’il puisse recouvrer la santé et se faire soigner.

Un ancien résident de Kildare et citoyen irlandais emprisonné à Togo en Afrique de l’Ouest a appelé le gouvernement irlandais à intervenir et à aider à retrouver sa famille.

Abdoul-Aziz Goma, âgé de 52 ans, est arrivé en Irlande en 1999 en tant que réfugié et a ensuite obtenu la nationalité irlandaise.

Cependant, le natif du Togo a été emprisonné dans son pays d’origine en 2018 après que les autorités ont affirmé qu’il soutenait des manifestants qui protestaient contre le président autoritaire du pays. Goma a depuis affirmé avoir été torturé et subi des traitements cruels, inhumains et dégradants.

Après son arrivée en Irlande en 1999, M. Goma a vécu à Celbridge et a ensuite étudié les affaires au Whitehall College de Dublin et a travaillé pour une entreprise de livraison.

Il a déclaré: « J’ai été injustement accusé d’avoir amené et accueilli des jeunes au Togo pour des manifestations politiques contre le régime et j’ai été arrêté le 21 décembre 2018 et incarcéré depuis lors à la prison civile de Lomé-Togo. » Il a ajouté: «Ma santé s’est détériorée au-delà d’un point critique et j’ai besoin d’un traitement approprié immédiatement.

« L’Irlande est connue pour avoir une réputation prestigieuse en matière de droits de l’homme. Je demande désespérément l’intervention du gouvernement irlandais pour demander ma libération et me ramener à la maison en toute sécurité auprès de ma famille. Le ministère des Affaires étrangères a déclaré que des diplomates fournissaient une assistance consulaire à Goma, mais a refusé de commenter davantage.

Assistance consulaire

Un porte-parole a déclaré au chef : « Le ministère des Affaires étrangères est au courant de cette affaire et fournit une assistance consulaire.

« Comme pour toutes les affaires consulaires, il ne serait pas approprié de commenter les détails spécifiques de l’affaire. »

L’affaire a également été mise en lumière par la Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur les défenseurs des droits de l’homme, Mary Lawlor, originaire d’Irlande.

Elle a déclaré : « Abdoul Aziz Goma a été emprisonné et torturé pour avoir fourni un soutien et un abri à des jeunes qui exerçaient leur droit de manifester pacifiquement. « Bien que ce soient les autorités togolaises qui lui aient fait cela, il est irlandais et le gouvernement irlandais devrait prendre la responsabilité d’appeler publiquement à sa libération. »

Le Togo qui occupe une étroite bande de terre sur la côte ouest de l’Afrique, a été critiqué dans le passé pour son bilan en matière de droits de l’homme et sa gouvernance politique. Le chef de l’Etat est Faure Gnassingbe Eyadema qui a succédé à son père, décédé en 2005 après avoir dirigé le pays d’une main de fer pendant 38 ans. Les modifications constitutionnelles de 2019 ont permis au président de se faire réélire et potentiellement de rester en fonction jusqu’en 2030.

Source: www.leinsterleader.ie

Source : 27Avril.com